Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Mars Bleu : une vidéo humoristique explique comment mieux dépister un cancer du côlon

La Caisse primaire d'assurance santé des Vosges a réalisé une vidéo amusante pour sensibiliser à l'importance du dépistage du cancer colorectal, dans le cadre de la campagne "Mars Bleu". 

Mars Bleu : une vidéo humoristique explique comment mieux dépister un cancer du côlon CPAM des Vosges

  • Publié 07.03.2019 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


"Mars bleu" bat son plein. Cette campagne de sensibilisation au cancer colorectal,  troisième cancer le plus fréquent en France tous sexes confondus, s’étend sur tout le mois de mars. Pour rappeler l’importance du dépistage, la Caisse Primaire d'Assurance Maladie des Vosges a fait appel au comédien Claude Vanony et à la comédienne Aurore Sellier pour réaliser une vidéo humoristique et décalée. 

Le speech met en scène un sénior (Claude Vanony) qui profite de la notoriété de la chaîne YouTube de sa petite-fille (Aurore Sellier) pour faire un tuto vidéo sur le dépistage au cancer colorectal. Fiable et entièrement pris en charge par la sécurité sociale, le test consiste à analyser les selles.

Il est possible de le réaliser à domicile, grâce à un kit fourni gratuitement par le médecin traitant. Une fois que les selles ont été prélevées à l’aide d’une tige, il suffit de refermer le flacon et de l’envoyer par courrier à un laboratoire d’analyses médicales. 

Un test qui peut "sauver des vies" 

Dans la vidéo, le personnage incarné par Claude Vanony rappelle que ce dispositif de dépistage peut "sauver des vies". Quand la maladie est détectée à un stade précoce, les chances de guérison sont presque garanties à 100%. 

Deuxième cancer le plus meurtrier chez les hommes après le cancer du poumon et troisième chez les femmes, le cancer colorectal tue environ 17 500 de Français et de Françaises par an (53% d'hommes, 47% de femmes), selon des chiffres de la Ligue du cancer, notamment parce que le taux de dépistage reste insuffisant.

Dépistage tous les 2 ans entre 50 et 74 ans

Il survient généralement chez les personnes âgées de 50 ans et plus. Situé dans 60% des cas au niveau du côlon et 40% au niveau du rectum, cette forme de cancer est le plus souvent liée à l'apparition de polypes. Bénines, ces lésions peuvent toutefois grossir et évoluer en cancer. 

L'identification de polypes volumineux et leur ablation permettent de réduire le risque de cancer colorectal. Un dépistage tous les deux ans est recommandé entre 50 et 74 ans. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité