Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Journée mondiale de la solitude : 6 jeunes sur 10 se sentent concernés

Cette 2e Journée des solitudes a pour objectif de combattre l’isolement social chronique ou prolongé, un fléau aussi ravageur que tabou qui concernerait près de 6 Français sur 10, selon un sondage exclusif.

Journée mondiale de la solitude : 6 jeunes sur 10 se sentent concernés KatarzynaBialasiewicz/iStock

  • Publié 23.01.2019 à 10h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Souvent vécue comme une contrainte et un fardeau et toujours taboue, la solitude a désormais sa journée mondiale. Créée l’an dernier par l’association Astrée, la Journée mondiale des Solitudes a un objectif : interpeller l’opinion publique sur les réalités et la diversité des situations d’isolement et sur l’existence de solutions innovantes et concrètes pour lutter contre les solitudes.

Une douleur indicible et inaudible

Pour sa 2e édition, qui se déroulera mercredi 23 janvier, la Journée mondiale des Solitudes a commandé à l’Institut de sondage BVA une enquête pour mieux faire comprendre au grand public ce fléau mal connu qu’est l’isolement social.

Car bien que mal connue, la solitude est loin d’être un phénomène isolé. Ainsi, 8 Français interrogés sur 10 la considèrent comme un problème important. Pour 6 Français sur 10, il s’agit d’une expérience familière, tandis que 4 personnes interrogées sur 10 en ont fait l’expérience personnelle.

Bien que vécue par une majorité de Français, la solitude reste encore taboue dans notre société : les trois quarts de ceux qu’elle touche disent avoir du mal à en parler. "Pour les personnes qui en souffrent, c'est une sorte de double peine, une douleur d'autant plus profonde qu'elle est indicible et inaudible. 10% de la population est en situation d'isolement", souligne l’étude.

Cet isolement et cette solitude sont fréquemment ramenés à des moments de rupture par les personnes interrogées. Pour la majorité d’entre elles, la solitude correspond à une rupture personnelle à travers le décès d’un conjoint ou d’un proche (58%), un divorce ou une séparation (42%), le vieillissement (43%) ou des problèmes de santé (21%). Mais cet isolement social peut aussi être lié à une rupture économique : pour 31% des personnes interrogées, la solitude peut survenir à l’occasion de la perte d’un emploi. Pour 21%, ce sont des difficultés financières qui mènent à l’isolement. Seuls 26% des sondés considèrent la rupture géographique comme une raison à la solitude.

Les jeunes, les malades et handicapés en première ligne

Cet isolement que vivent nombre de Français n’est pas sans conséquences sur la santé et le bien-être. Angoisse, dépression, maladie mentale, pensées suicidaires sont autant de risques auxquels sont exposées les personnes plongées dans la solitude. Parmi elles, se trouvent en premier lieu les jeunes : 6 sur 10 s’estiment ainsi touchés par le sentiment de solitude.

Ce nouveau sondage fait écho à celui du CREDOC pour la Fondation de France. Dévoilé en novembre dernier, il faisait lui aussi un état des lieux des solitudes en France et révélait que les personnes en situation de handicap ou malades étaient parmi les premières victimes de l’isolement social. L’étude révélait notamment que 32% des personnes malades ou handicapées se sentent seules. C’est 10% de plus que la population générale. 8 sur 10 en souffrent, que les manifestations de leur handicap ou de leur maladie soit visibles ou non. Le handicap ou la maladie ont une incidence directe sur leur isolement : pour beaucoup (8 sur 10), la solitude mène à la dissimulation, à la honte, mais aussi à une certaine incompréhension de l’entourage.

C’est justement pour lutter contre cette stigmatisation et ce sentiment de honte que l’association Astrée a créé la Journée des solitudes. Menée sous le patronage d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, cette 2e édition se déroulera dans 10 villes de France, parmi lesquelles Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Marseille ou encore Toulouse. Des conférences, des débats et des projections seront organisés pour renforcer la prise de conscience autour des solitudes et tirer la sonnette d'alarme. Aujourd'hui, 5,5 millions de Français vivent en grande solitude, quel que soit l'âge et les catégories sociales.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité