Publicité

QUESTION D'ACTU

Bilan annuel 2018

La France compte 67 millions d'habitants et enregistre une baisse des naissances

Selon le bilan démographique 2018 de l'Insee, nous sommes près de 67 millions en France, le nombre de naissances a baissé et les femmes vivent plus longtemps que les hommes. 

La France compte 67 millions d'habitants et enregistre une baisse des naissances jotily /istock

  • Publié 15.01.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'Insee a publié ce mardi, le bilan démographique 2018, rendant compte du recensement de la population de l'année écoulée. Très précisément, nous sommes actuellement 66 993 000 habitants en France. L'année 2018 enregistre donc une augmentation de la population de 0,30 %, bien que le nombre de naissances ait baissé pour la quatrième année consécutive. 

Une baisse des naissances

"En 2018, 758 000 bébés sont nés en France, soit 12 000 de moins qu’en 2017, précise le rapport de l'Insee. L’indicateur conjoncturel de fécondité s’établit à 1,87 enfant par femme en 2018. Il recule depuis quatre ans, mais la baisse ralentit. Il retrouve son niveau de 2002". 

En effet, l'année dernière, 758 000 bébés sont nés sur le sol français, soit 12 000 naissances de moins qu’en 2017. Le taux de natalité baisse chaque année depuis quatre ans, mais à un rythme qui ralentit : – 14 000 naissances en 2017, – 15 000 en 2016 et – 20 000 en 2015. "Cette baisse des naissances, explique l'Insee, est en partie due à la diminution du nombre de femmes aux âges où elles sont les plus fécondes (de 20 à 40 ans), et cela depuis le milieu des années 1990 : elles sont 8,4 millions en 2018, contre 8,8 millions en 2008 et 9,1 millions en 1998". Autre donnée interessante : l’âge moyen à la maternité croît régulièrement : il atteint 30,6 ans en 2018, contre 29,8 ans dix ans plus tôt. Les femmes les plus fécondes sont celles ayant entre 25 et 34 ans. Toutefois, le taux de fécondité des femmes de 25 à 29 ans baisse depuis les années 2000 et cette diminution s’accélère depuis 2015.

La France a également recensé 614 000 décès en 2018, soit 8 000 de plus que l'année précédente. Des chiffres dus à "l’arrivée des générations nombreuses du baby boom à des âges de forte mortalité, le nombre de décès a tendance à augmenter depuis le début des années 2010".

Les femmes ont une meilleure espérance de vie 

"L’espérance de vie à la naissance s’établit à 85,3 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes. La France est l’un des pays européens où les femmes vivent le plus longtemps, alors qu’elle n’est qu’en neuvième position pour les hommes", indique l'Insee. En France, l’écart d’espérance de vie entre femmes et hommes est de 5,9 ans en 2018. Il augmente légèrement par rapport à 2017 (5,8 ans) après plusieurs années de convergence (6,7 ans en 2008, 7,7 ans en 1998).

Des chiffres que le corps médical peine à expliquer. Dans la littérature scientifique, les chercheurs pointent le rôle des hormones féminines qui auraient des vertus protectrices sur la circulation sanguine et renforceraient le système immunitaire, ou encore le fait que les femmes ont un double chromosome X, à la différence des hommes qui n'en possèdent qu'un. Mais aucun chercheur ne sait expliquer avec certitude pourquoi les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes. 

Les unions en France

Du côté des couples, on a enregistré 235 000 mariages en 2018, dont 6 000 entre personnes de même sexe. Depuis plus de vingt ans, l’âge des mariés augmente chaque année pour les mariages entre personnes de sexe différent : en 2018, les femmes se marient en moyenne à 36,0 ans et les hommes à 38,4 ans. En dix ans, les femmes se marient en moyenne 2,7 ans plus tard et les hommes 2,3 ans plus tard.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité