Publicité

QUESTION D'ACTU

Neurologie

Prévoir une crise d'épilepsie grâce à des électrodes dans le cerveau

Implanter des électrodes dans le cerveau pour prévoir l'imminence d'une crise d'épilepsie, c'est le dispositif que des chercheurs australiens ont testé. Une première qui donne des résultats encourageants.

Prévoir une crise d\'épilepsie grâce à des électrodes dans le cerveau PURESTOCK/SIPA

  • Publié 03.05.2013 à 17h32
  • |
  • |
  • |
  • |


Il serait possible de prévoir les crises d’épilepsie. C’est ce qu’affirment des chercheurs australiens qui ont mis au point un petit appareillage implanté sous la poitrine. Ce système mesure l’activité électrique à la surface du cerveau via une technologie sans fil. Les informations sont ensuite transmises à un boitier manuel qui calcule la probabilité d'une crise et affiche un voyant rouge en cas de fort risque de crise, blanc s’il est modéré et s’il est faible. Cet appareil a été testé sur 15 personnes épileptiques, âgées de 20 à 62 ans qui souffraient de deux à douze crises d’épilepsie par mois.


L’implantation de ce dispositif a permis de prédire les crises dans 65% des cas. Pour Mark Cook, l’auteur de ces travaux publiés dans la revue Lancet Neurology,  « ces résultats constituent un grand pas pour l’épilepsie puisqu’ils démontrent pour la première fois qu’il est possible de prédire le déclenchement d’une crise d’épilepsie. » L’enjeu d’un tel dispositif est évidemment majeur. Tout d’abord parce que 30 à 40% des malades puisqu’une fois averties de l’imminence d’une crise, les personnes peuvent se protéger, en arrêtant par exemple certaines activités dangereuses comme la conduite automobile. Par ailleurs, ce système d’alerte pourrait améliorer la qualité de vie des épileptiques. En effet, « beaucoup de malades disent bien que le pire, ce ne sont pas les crises en elles-mêmes mais le fait qu’elles soient imprévisibles ».


Cependant, au cours de ces tests, deux effets secondaires sérieux ont été enregistrés, et notamment une infection. C’est pourquoi ce boîtier d’alerte n’est pas encore au point. Les chercheurs australiens espèrent dans le futur mettre au point un système moins invasif. Les électrodes ne seraient pas implantées dans le cerveau mais juste sous le cuir chevelu », précise Mark Cook.


Il y aurait dans le monde quelque 50 millions d'épileptiques, et environ 400 000 en France. Des patients  dont le taux de mortalité peut être jusqu’à trois fois supérieur à celui du reste de la population générale.  

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité