Publicité

QUESTION D'ACTU

Rester dans la course

Sport : même les quinquagénaires sédentaires peuvent en tirer d'importants bénéfices

Même à 50 ans passés, se mettre au sport offre une solide protection contre le risque d’insuffisance cardiaque attribuable au vieillissement sédentaire.

Sport : même les quinquagénaires sédentaires peuvent en tirer d'importants bénéfices Barryj13 / Istock

  • Publié 10.04.2018 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Se mettre au sport est toujours bénéfique, et ce quelque soit l’âge. Une nouvelle étude vient de démontrer que deux années d’exercice physique ont considérablement amélioré la santé de quinquagénaires pourtant jusqu’alors sédentaires.

Deux années d'exercice

61 personnes âgées de 45 à 64 ans ont participé à l’étude. Toutes étaient sédentaires et en bonne santé quand elles se sont mises au sport. Lors de la sélection des candidats, les médecins se sont assurés qu’aucun ne souffrait d’hypertension, d’apnée du sommeil, de maladie pulmonaire obstructive chronique, de tabagisme, de coronaropathie ou encore de cardiopathie. Tous ceux qui faisaient déjà plus de 30 minutes d’exercice physique trois fois par semaine ont également été exclus de l’expérience.

La fréquence, la durée et l’intensité des entraînements des personnes test ont augmenté au fil du temps, chacun bénéficiant d’un planning sportif personnalisé. Résultats : deux années d'exercice physique ont amélioré l'absorption maximale d'oxygène et diminué la raideur cardiaque des 53 participants qui sont allés au bout de l’expérience.

Exercices d'intensité élevée et modérée

L'entraînement physique régulier peut donc offrir une solide protection contre le risque d’insuffisance cardiaque attribuable au vieillissement sédentaire. A contrario, avoir une mauvaise condition physique à l'âge moyen est associée à une rigidité cardiaque accrue et augmente le risque futur d'insuffisance cardiaque.

Pour renverser les effets du vieillissement sédentaire sur le cœur, le programme de remise en forme doit inclure des exercices d'intensité élevée et modérée.

Autre enseignement de l’étude : l'entraînement physique, effectué à un niveau très élevé au cours d'une vie, peut également contrebalancer les effets néfastes du vieillissement et de l'inactivité.

De fait, le sport est bénéfique à tout âge de la vie. Une récente étude vient par exemple de démontrer comment l'exercice physique est capable de ralentir la progression de la maladie de Parkinson, qui apparaît généralement autour de 60 ans et plus. Le sport est également bénéfique durant la grossesse et l’adolescence, améliorant la santé des femmes enceintes et renforçant les os des jeunes.

Rappelons que depuis le 1er mars 2017, un décret permet aux médecins de prescrire de l’activité physique adaptée (APA) aux patients qui souffrent d’une affection longue durée (ALD).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité