Publicité

QUESTION D'ACTU

Vagues à lame

Suicides des soignants à l’hôpital : une tendance de fond très inquiétante

Le suicide et la tentative de suicide d’une technicienne de biologie et d’une médecin urgentiste début mars s’inscrivent dans une inquiétante tendance de fond.

Suicides des soignants à l’hôpital : une tendance de fond très inquiétante Nastco / iStock

  • Publié 07.03.2018 à 14h51
  • |
  • Mise à jour le 07.03.2018 à 18h28
  • |
  • |
  • |


Alors qu’une technicienne de biologie s’est donnée la mort à l’hôpital Hôtel-Dieu AP-HP, à Paris (IVe) vendredi 2 mars, une médecin urgentiste du CHU de Besançon tentait la veille de se suicider sur son lieu de travail.

Une série noire qui n’a malheureusement rien d’exceptionnel au sein d'une structure en perte de sens et où la pénibilité est peu reconnue.

Un quart des soignants pensent au suicide

Un quart des soignants ont déjà eu des idées suicidaires du fait de leur travail au cours de leur carrière, selon une récente enquête de l'association Soins aux Professionnels de Santé (SPS). Sur la moitié des 700 professionnels de santé interrogés (médecins, pharmaciens, infirmiers, aides-soignants, salariés comme libéraux), plus de 40% d’entre eux disent connaître un confrère qui a fait une tentative de suicide. En moyenne, chaque professionnel de santé rapporte ainsi près de 2,5 tentatives dans son entourage, dont la moitié a abouti à un décès.

“710 professionnels de santé connaissent 762 confrères ayant fait une tentative de suicide, c'est suffisamment explicite pour se dire que maintenant on ne peut plus seulement aligner des chiffres mais passer réellement à l'action… », souligne le docteur Eric Henry, président de l'association Soins aux Professionnels de la Santé.

Situation dramatique des hôpitaux français

En cause, les maux qui touchent l’ensemble du corps médical - dégradation des conditions de travail, valeurs soignantes déconsidérées, pénibilité non reconnue, grilles salariales peu conformes au niveau de responsabilité, burn-out - mais aussi plus particulièrement l’hôpital, comme l’illustre le tout récent « appel des mille » lancé à la ministre de la Santé Agnès Buzin.

A l’initiative des professeurs André Grimaldi, Jean-Paul Vernant et du Dr Anne Gervais, plus de mille médecins et cadres de santé avaient signé en janvier un appel s'alarmant de la situation dramatique des hôpitaux français. “Entre la ministre et nous, le diagnostic sur le mal dont souffrent les hôpitaux est partagé : la logique commerciale et le management par le chiffre, conséquences du « tout-T2A (tarification à l’activité, NDLR »” expliquait ainsi André Grimaldi.

La France, qui figure au dixième rang sur trente-deux du nombre de personnes se donnant la mort en Europe, est par ailleurs particulièrement touchée par le fléau des recours au suicide. Chaque année, 200 000 ressortissants de l’Hexagone font une tentative de suicide, et 11 000 en meurent. Il s’agit pas moins de la 2e cause de décès chez les 15-44 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité