Publicité

QUESTION D'ACTU

Solution 2.0

Obésité : la chirurgie bariatrique, barrage contre les maladies cardiovasculaires ?

Une étude américaine avance que les adolescents souffrant d’obésité auraient moins de risque d’avoir une maladie cardiovasculaire après une chirurgie bariatrique.

Obésité : la chirurgie bariatrique, barrage contre les maladies cardiovasculaires ? DESRUS BENEDICTE/SIPA

  • Publié 09.01.2018 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Qu’est-ce que la chirurgie bariatrique ? Aussi appelée "chirurgie de l’obésité", elle consiste à modifier l’anatomie du système digestif des personnes souffrant d’obésité morbide ou sévère, en réduisant leurs apports caloriques. Comment ? En faisant en sorte que ces calories ne soient pas assimilées par l’organisme. Selon les chiffres du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI), rapportés en 2016 par l’APM, 267 466 chirurgies bariatriques ont été réalisées en France entre 2005 et 2016. Mais en plus d’être une alternative thérapeutique bénéfique pour les patients, il semblerait qu’elle réduise également les risques de maladies cardiovasculaires lorsqu’elle est réalisée tôt.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Les jeunes filles présenteraient de meilleurs résultats

Les adolescents souffrant d’obésité auraient en effet moins de risque d’avoir une maladie cardiaque au cours de leur vie, après avoir subi une chirurgie bariatrique. C’est le résultat de étude clinique "Teen Longitudinal Assessment of Bariatric Surgery" (Teen-LABS), publiée ce mardi par Pediatrics. Avant la chirurgie bariatrique, 33% des participants à l'étude avaient au moins trois facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. Trois ans après la chirurgie, seuls 5% des sujets présentaient encore trois facteurs de risque, ou plus.

"C'est la première analyse à grande échelle des prédicteurs de changement dans les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires chez les adolescents après la chirurgie bariatrique", indique Marc P. Michalsky, professeur de chirurgie et de pédiatrie à l'Ohio State University College of Medicine et auteur principal de l’étude. Elle montre la réduction des facteurs de risque cardiométaboliques, offrant un soutien convaincant pour la chirurgie bariatrique chez les adolescents". Cette réduction des facteurs de risque cardiovasculaires trois ans après l’intervention dépend de la perte de poids, mais aussi de l'âge au moment de la chirurgie, de l'indice de masse corporelle préopératoire et du sexe du patient. Plus précisément, les résultats seraient meilleurs pour le sexe féminin, lorsque l’âge est le plus jeune et qu'une perte de poids est en cours.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité