Publicité

QUESTION D'ACTU

Le médicament le plus remboursé

Quelles sont ces maladies qui justifient les médicaments les plus chers

Humira 1er avec 463 millions ; Enbrel 5e avec 235 millions. Une facture de remboursement salée pour quelles maladies ? Une explication très simple, pour un ensemble de maladies très compliquées, surtout en rhumatologie, et qui représentent pourtant la 3e cause de souffrance, après les affections cardio-vasculaires et les cancers : notre corps porte en son sein un système d’autodestruction.

Quelles sont ces maladies qui justifient les médicaments les plus chers olly18/epictura

  • Publié 28.11.2017 à 22h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Les maladies auto-immunes sont à l’origine de la plupart des rhumatismes inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde qui touche 300 000 personnes en France et frappe à tous les âges de la vie, entraînant de lourdes répercussions au quotidien. C'est le rhumatisme inflammatoire le plus fréquent, à l'évolution progressive, insidieuse et chronique. 

Qu’y a-t-il de commun entre de violents rhumatismes déformant les mains et les pieds, une myopathie et la sclérose en plaques ? Un ensemble de maladies très différentes dans leurs symptômes mais qui ont en commun le même mécanisme : leur système de défense, que l’on appelle le système immunitaire, a perdu la raison. Les maladies auto-immunes, ce sont les soldats qui retournent leurs armes contre leur propre camp mais aussi l’explication la plus moderne de dizaines de maladies parfois très anciennes.

Le corps s’autodétruit

Le soldat de l’immunité s’appelle l’anticorps. Il est fabriqué par les globules blancs de notre sang. Lorsqu’un corps étranger pénètre dans notre organisme, la réponse est parfaitement codifiée. Nous secrétons des hordes d’anticorps capables de cerner et de digérer l’intrus. Un système de lutte antiterroriste tellement au point qu’il existe un type d’anticorps pour chaque type d’agresseur. Pourtant, un jour, pour des raisons que l’on a encore du mal à comprendre, certains anticorps deviennent fous et se mettent à détruire l’organisme qui les a fabriqués ; non pas au hasard, mais en s’attaquant à des parties bien précises. D’où des dégâts impressionnants en quelques heures, quelques jours ou quelques mois. D’où la disparité des maladies que ce mécanisme provoque.

Comment une cellule de notre corps peut-elle devenir folle ?

La première piste a été de pointer notre monde d’opulence, ces maladies étant beaucoup plus rares dans les pays pauvres. Des facteurs génétiques sont aussi en jeu puisque de nombreuses maladies auto-immunes sont associées à un groupe tissulaire particulier. Les groupes tissulaires sont aux tissus de l'organisme ce que sont les groupes sanguins aux globules rouges. Enfin, les événements de vie éprouvants, le stress quotidien plus que les traumatismes majeurs, paraissent influencer les variations des symptômes. Immunité, psychisme ; le champ d’investigation est vaste… Les troubles psychiatriques, en particulier la dépression, sont fréquents lors de ces maladies. On pourrait penser que souffrir d’une maladie grave rend dépressif. Conséquence et non plus cause… Sauf qu’à l’inverse, une augmentation de l’immunité naturelle a été prouvée au cours des syndromes dépressifs. Il existerait un profil commun de vulnérabilité aux maladies auto-immunes, proche d'un profil incriminé dans la survenue de certains cancers…

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité