Publicité

QUESTION D'ACTU

Se laver les mains plusieurs fois par jour

Les toilettes sont sales… les mains aussi !

Toilettes des écoles en piètre état. Pas mieux pour les mains de nos petits et souvent de leurs parents. Les mains sales ! Ce n’est ni la rubrique littéraire ni la pièce de Jean-Paul Sartre, mais un réel problème d’hygiène qui préoccupe les médecins. On ne se lave pas assez les mains !

Les toilettes sont sales… les mains aussi ! alexraths/epictura

  • Publié 22.11.2017 à 17h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Chaque 19 novembre, à l’occasion de la journée mondiale des toilettes, différentes enquêtes nous rappellent que nous avons la chance, en France, d’avoir des toilettes un peu partout. Un luxe inouï pour la plus grande partie des habitants de cette planète. Avec des conséquences terribles qui se traduisent en épidémies de maladies infectieuses mortelles. Mais cette année, une  enquête OpinionWay nous révèle l’état lamentable des toilettes des écoliers français. Seulement 10 % d'entre eux sont totalement satisfaits de l'hygiène et près d'un parent sur deux se déclare préoccupé par un total manque d'hygiène. Pour être complet, il faudrait ajouter l’état des mains de nos petites têtes d’ange…

Notre principal outil de travail

Les mains sont notre principal outil et donc le plus exposé aux microbes qui nous entourent. Se laver les mains est simple et efficace. Pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait croire, tous les efforts des instituteurs de la troisième République n’en ont pas fait un réflexe naturel. Loin s’en faut ! Puisqu'aujourd’hui, un enfant sur deux s’en moque. D’ailleurs, ils ne sont pas les seuls au monde, puisque l’on a organisé aussi la journée mondiale de lavage des mains.

Même si cela fait un peu sourire, et on oublie souvent d’en parler, le plus gros progrès en termes de gain de vie au XXe siècle l’a été grâce à l’apparition de l’hygiène au quotidien.

Et plus particulièrement les mains… Parce que l’on fait beaucoup de choses avec ses mains et qu’elles ne sont jamais loin de la bouche.

50 % de maladies en moins

Par un lavage régulier au savon, le taux de morbidité infantile lié aux maladies diarrhéiques et aux pneumonies peut être réduit de moitié. Cela représente des milliers de vies épargnées… Et cela  ne concerne pas que les pays émergents… Les virus de l’hiver vont se rappeler aux mains sales de notre pays.

Autrefois, l’écolier savait que le sésame de la classe était paumes impeccables, levées vers le regard du maître. Ce n’est plus le cas. Demandez aux petits aujourd’hui si cela fait partie de leur vie quotidienne, ils hausseront les épaules en rigolant. Pourtant, les Français sont unanimes, ils souhaitent à 96 % avoir les mains propres, surtout les femmes. Surtout les vieux, car entre 15 et 19 ans, ce n’est qu’un sur deux qui trouve l’affaire d’importance.

Inutile de céder à la mode des savons hors de prix

Il faut se laver les mains, avec du savon liquide ou en gros bloc, comme à Marseille, peu importe le moyen, pourvu qu’on le fasse. Et ce n’est peut-être pas inutile de rappeler la méthode rapide idéale.

On se mouille les mains ; on verse un peu de savon liquide dans le creux des mains. On se les frotte pendant au moins 20 secondes en les entrelaçant pour nettoyer entre les doigts ; on pense aux ongles, on rince sous l’eau et on sèche avec un essuie-mains à usage unique que l’on jette après avoir essuyé le robinet avec. Cela, presque personne ne le fait alors que c’est important.

Plusieurs fois par jour

Il faut se retrousser les manches et se laver les mains, chaque fois que l’on accomplit des gestes que l’on dit "à risque", comme se moucher, se gratter la tête, après avoir utilisé un téléphone public, en rentrant de l’école, du bureau, avant de manipuler des aliments et bien évidemment en sortant des toilettes...

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité