Publicité

QUESTION D'ACTU

Polémique

Vaccination contre la grippe, il ne faut pas hésiter.

Avant même que l’on connaisse les chiffres de la vaccination, avant que n’arrive l’inéluctable épidémie, le débat fait rage sur l’efficacité réelle du vaccin en 2016 et celle probable en 2017. Une seule certitude : la grippe tue plus de non vaccinés que de vaccinés…

Vaccination contre la grippe, il ne faut pas hésiter. Koraysa/epictura

  • Publié 08.11.2017 à 17h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Il semblerait que, l’année dernière, le vaccin compte tenu de la mutation d’un des virus attendus n’ait protégé que 20 à 30% des vaccinés, ce qui est peu par rapport à ce que l’on attendait, normalement selon les années entre 40 et 70%. La souche dominante du vaccin étant la même pour l’épidémie à venir, on peut craindre que cette efficacité relative soit identique.

Ce sont des chercheurs de la faculté de Pennsylvanie, aux Etats-Unis, qui ont  mis en évidence cette résistance. Des résultats parus dans le journal de l’académie Américaine des Sciences

http://www.pnas.org/content/early/2017/10/31/1712377114.full

Une explication alors que les souches semblaient bien adaptées au départ le procédé de fabrication par culture avec des œufs aurait affaibli le vaccin.

Cette vaccination n’étant pas très populaire, les spécialistes craignent un affaiblissement du taux de vaccination.
Toutefois les spécialistes s’ils ne sont pas tous d’accord sur cette information sont en revanche unanimes pour affirmer haut et clair qu’une protection même minime est toujours infiniment préférable qu’aucune protection…

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité