Publicité

QUESTION D'ACTU

Victime de pneumopathies

Pollution de l'air : une Parisienne dépose un recours contre l'Etat

 Clotilde Nonnez, atteinte de maladies pulmonaires, estime que l'Etat n'a rien fait pour limiter la pollution sur le territoire. Une vingtaine de plaintes devraient suivre.

Pollution de l'air : une Parisienne dépose un recours contre l'Etat M.ASTAR/SIPA

  • Publié 07.06.2017 à 18h51
  • |
  • |
  • |
  • |


La France a-t-elle échoué à protéger sa population de la pollution de l’air ? Pour Clotilde Nonnez, une Parisienne de 56 ans, la réponse est oui. Atteinte de graves troubles respiratoires, elle vient de déposer un recours pour « carence fautive de l’Etat » au tribunal administratif de Paris, a révélé Le Monde. Une vingtaine de victimes de la pollution devraient faire de même dans d’autres grandes de villes de France.

« Nous engageons la responsabilité de l’Etat, car nous considérons que les déboires médicaux subis par les victimes de la pollution sont le résultat de l’inaction des autorités administratives contre la pollution de l’air, qui cause chaque année 48 000 morts prématurées en France », a expliqué François Lafforgue, l’avocat de Clotilde Nonnez.

L’ancienne danseuse du Crazy Horse a commencé à tomber malade en arrivant dans la capitale au début des années 1980. En raison de crises d’asthme et de bronchites chroniques, elle est traitée par corticoïdes et bronchodilatateurs. Elle est aussi très sujette aux infections et suit régulièrement des traitements antibiotiques. Elle a également multiplié les séjours à l’hôpital. En 30 ans, elle y a été admise une dizaine de fois pour des pneumopathies ou des pleurésies. La dernière remonte à l’hiver 2016.

Un hiver cauchemardesque

Alors qu’elle souffrait terriblement du cœur, son cardiologue lui diagnostique une péricardite avec un épanchement important. Une inflammation qui aurait pu provoquer un arrêt cardiaque, selon le médecin.

A cette période, la France était recouverte d’un épais nuage de particules fines et d’ozone. De l’Ile-de-France aux Pyrénées en passant par la vallée du Rhône, la métropole étouffait. Un anticyclone bloquait les nuages de pollution au-dessus de nos têtes. Mais le manque de réactivité de la part de l’Etat est en cause, estime l’avocat. Me François Lafforgue lui reproche d’avoir attendu trop longtemps avant de décider la circulation alternée. Il critique aussi l’absence d’interdiction d’utiliser du bois de cheminée.

Un point de vue partagé par l’association Respire, Ecologie sans Frontière et Générations Futures qui se sont jointes à la démarche judiciaire. L’association Respire assure avoir réuni au moins 600 victimes de la pollution de l’air.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité