Publicité

QUESTION D'ACTU

Moteur et cognitif

L'obésité des parents affecte le développement de l'enfant

Les enfants nés de mères obèses auraient une moins bonne motricité fine que les autres, et ceux nés de pères obèses peuvent présenter des troubles des interactions sociales.

L'obésité des parents affecte le développement de l'enfant Sandra Cohen-Rose and Colin Rose/Flickr

  • Publié 03.01.2017 à 12h33
  • |
  • |
  • |
  • |


L’obésité parentale favoriserait le retard de développement chez l’enfant, rapporte une étude publiée cette semaine dans le journal Pediatrics. Les chercheurs des Instituts américains de la santé (NIH) ont en effet constaté que les enfants nés de mères obèses présentent une moins bonne motricité des doigts et des mains que les autres enfants tandis que ceux nés de pères obèses ont de faibles aptitudes sociales. Et si les parents sont tous les deux touchés par l’excès de poids, ils sont plus susceptibles de donner naissance à des enfants confrontés à des troubles cognitifs.

« Les recherches précédentes menées sur ce sujet aux Etats-Unis se sont concentrées sur le poids de la mère avant ou après la grossesse, relève Edwina Yeung, auteure de l’étude. Notre étude est l’une des seules à également inclure des informations sur les pères, et nos résultats suggèrent que le poids de ces derniers a une influence significative sur le développement des enfants ».

Pour mettre en évidence ce lien entre obésité des parents et retard de développement, les scientifiques américains ont exploité les dossiers médicaux de plus de 5 000 femmes qui ont accouché entre 2008 et 2010 dans l’état de New York.
Les enfants de celles-ci ont participé à des tests visant à évaluer leur motricité et les capacités cognitives à 4 mois puis 6 fois jusqu'à leur 3e anniversaire. Tout au long de l’étude, les mères ont également fourni des informations sur leur santé, leur poids et celui du père de l’enfant.


Mécanismes inconnus

Les résultats des différents tests révèlent des différences notables entre les enfants nés de parents de poids normal et ceux nés de parents obèses. En effet, les tout-petits qui ont une mère obèse ont un risque accru de 70 % d’échouer aux exercices faisant appel à la motricité fine. De même, les enfants de père obèses présentent des difficultés à interagir avec les autres enfants (75 % plus de risques). Enfin, les enfants nés de deux parents obèses sont 3 fois plus susceptibles que les autres d’échouer aux tests de résolution de problème à l’page de 3 ans.

Pour l’heure, les chercheurs ne savent pas expliquer pourquoi l’excès de poids des parents impacte si négativement le développement moteur et cognitif des enfants. Ils soulignent toutefois que les études chez l’animal ont montré que l’obésité maternelle au cours de la grossesse favorise l’inflammation, ce qui affecte le cerveau des fœtus. Du côté du père, certains travaux évoquent des modifications du génome dans les spermatozoïdes provoquées par l’obésité.

Retrouvez le numéro de décembre 2016 de notre Supplément
Grossesse : anticiper pour mieux gérer

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité