Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude française

Les "blobs" sont capables d'apprendre par fusion

Le blob, organisme dépourvu de cerveau, a un pouvoir extraordinaire : il peut transmettre une information en fusionnant avec ses pairs, révèle une étude.

Les \ Flickr/Bernard Spragg.NZ

  • Publié 27.12.2016 à 07h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Le blob a tout de bizarre. A commencer par le nom ; comme si les scientifiques qui l’ont baptisé avaient littéralement séché ce jour-là, et balancé le premier bruit qui leur passait par la tête. « Blob ».

La nature ne s’est pas davantage foulée. De toute sa production sur terre, le blob figure parmi les organismes les moins complexes. Il est unicellulaire, informe, tout petit. Il n’appartient pas au règne animal, ni végétal ; ce n’est pas davantage un insecte ni un champignon. Il recouvre des branches de bois, leur donne une couleur jaune relativement jolie, et voilà. Certes, il est constitué de milliers de noyaux et joue un rôle fondamental dans la biodiversité. Mais personne ne le sait, tout le monde s'en fiche et dans les sous-bois où il vit, il passe complètement inaperçu.

Pouvoir magique

Et pourtant. Le blob, de nom latin Physarum polycephalum, a de quoi faire pâlir d’envie l’espèce humaine et détrôner sa suprématie intellectuelle. Car cet être ridiculement insignifiant est doté d’une faculté extraordinaire, d’un pouvoir magique qui n’existe, chez l’homme, que dans ses fantasmes les plus secrets. En effet, le blob, créature dénuée de cerveau, de tout système cognitif, est capable d'absorber le savoir de ses congénères. Il accède à la connaissance comme ça, sans rien faire, juste en présence de l'un de ses pairs. Oui, absolument, comme la fille dans la série Heroes.

Des chercheurs du CNRS planchent sur les caractéristiques de cet étonnant organisme. Dans des travaux précédents, ils avaient démontré que les blobs possèdent une capacité d’apprentissage, en dépit de leur absence de cerveau. Les créatures avaient ainsi retenu que les aliments qu’ils détestent et sur lesquels ils refusent instinctivement de s’aventurer (sel, café, …) étaient en réalité inoffensifs, et qu’ils pouvaient les franchir sans danger pour atteindre la nourriture qui les attendait derrière.



"Physarum polycephalum, une cellule composée de milliers de noyaux qui peut recouvrir des surfaces de l'ordre du mètre carré, a naturellement la faculté de se fragmenter (en présence d'obstacles) et de fusionner", expliquent les chercheurs. CC: frankenstoen/flickr/wikimedia


Cette fois, les chercheurs ont découvert que le blob était capable de transmettre ce savoir à ses congénères, en fusionnant avec eux, tout simplement. Pour cette expérience, 2000 blobs ont été « formés » à la reconnaissance du sel comme substance inoffensive. Une partie d’entre eux a été mélangée avec des blobs non formés, constituant ainsi trois catégories de blobs : les « expérimentés », les « mixtes » et les « naïfs ». Tous devaient traverser un pont de sel pour atteindre leur nourriture.

Fusion

« À la surprise des chercheurs les blobs mixtes étaient aussi rapides que les blobs expérimentés, et surtout bien plus rapides que les blobs naïfs – comme si l'apprentissage du caractère inoffensif du sel avait été partagé », note l’équipe dans un communiqué.

Le même résultat a été observé sur des groupes de trois et quatre blobs, quelque soit le nombre d’ « experts » : « il suffisait d'un blob expérimenté pour que l'information circule ». Trois heures plus tard, après avoir séparé tout ce petit monde microbiologique, les chercheurs ont réitéré l’expérience : même performance des blobs mixtes. L’information a bien été transmise et imprimée durablement.

« Au microscope, les chercheurs ont remarqué qu'une veine se formait entre les blobs à l'endroit même où ils fusionnaient, et qu'elle nécessitait trois heures pour s'établir. C'est sans doute par ce biais que circule l'information », expliquent les chercheurs, qui comptent bien poursuivre leurs recherches. Prochaine étape : comprendre sous quelle forme s’effectue cette transmission extraordinaire, qui donnerait presque envie d'être un blob...

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité