Publicité

QUESTION D'ACTU

Vieillissement

Seniors : le bénévolat entretient leur mémoire

Le bénévolat permettrait de préserver la mémoire des plus de 60 ans et réduirait le risque de troubles cognitifs d'au moins 27 %.

Seniors : le bénévolat entretient leur mémoire Thierry Borredon-8781/Flickr

  • Publié 06.10.2016 à 12h06
  • |
  • |
  • |
  • |


En France, parmi les 13 millions de bénévoles, plus de 3,7 millions ont plus de 65 ans. Une proportion qui a tendance à diminuer ces dernières années, selon des enquêtes réalisées par France Bénévolat. Pourtant, les 16 millions de retraités que compte la France pourraient bien tirer bénéfice de cet engagement solidaire.
Une étude publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society montre, en effet, que donner de son temps gracieusement est bénéfique pour la mémoire des seniors, ainsi que leur bien-être physique et moral.

De fait, participer à la construction et au maintien du lien social, mobiliser ses capacités intellectuelles et physiques semble être un bon moyen de prévenir le vieillissement et rester en bonne santé. Des bienfaits à nouveau confirmés par ces travaux réalisés par des chercheurs de l’université de l'Etat de l’Arizona auprès de 13 200 personnes de plus de 60 ans entre 1998 et 2012.

Tous les 2 ans, les volontaires été invités à faire un point sur leur activité bénévole s’ils en avaient une - 6 800 participants ne se sont jamais engagés dans une association au cours de l’étude. En outre, Ils ont réalisé des tests cognitifs pour étudier leur mémoire, concentration, prise de décision. Les scientifiques ont également noté leur consommation de tabac et d’alcool, ainsi que leur pratique d’une activité physique.


Bénéfique quel que soit l'âge

Au bout des 14 ans de suivi, les chercheurs rapportent que les seniors qui se sont investis au moins une fois dans une association présentent un déclin cognitif moins important que ceux qui n’ont pas été bénévole, et ce même s'ils fumaient ou étaient inactifs. Pour les seniors les plus engagés dans des organisations de charité, leur risque de développer des troubles cognitifs diminuent de 27 %.

Les chercheurs américains soulignent par ailleurs que ces bienfaits sont observés quel que soit l’âge auquel on s’engage. Et ils sont tellement convaincus que l’engagement associatif fait du bien aux aînés qu’ils suggèrent que le bénévolat soit prescrit par les gériatres.

Pour les seniors, cette activité est aussi un moyen de trouver leur place dans la société après l’arrêt d’une activité professionnelle. « Faire du bénévolat permet à un retraité de sortir de chez lui, de rencontrer de nouvelles personnes, de s’épanouir dans de nouveaux projets… et de se sentir utile », souligne France Bénévolat sur son site internet.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité