Publicité

QUESTION D'ACTU

Hôpital de la Timone

Marseille : un bébé de dix mois hospitalisé à cause d'une méningite

Un bébé de 10 mois a été hospitalisé, dans un état grave, en réanimation au CHU de La Timone à Marseille. Il aurait contracté une méningite à méningocoque

Marseille : un bébé de dix mois hospitalisé à cause d'une méningite nenovbrothers/epictura

  • Publié 03.10.2016 à 16h38
  • |
  • |
  • |
  • |


Un nourrisson de 10 mois a été admis en urgence au service de réanimation pédiatrique de la Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour une méningite. L’enfant a été transféré par le Samu dans la nuit de vendredi à samedi dans un état grave, a indiqué la Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence sans préciser le nom de la commune où vit la famille.

Les autorités rappellent que la méningite est une pathologie infectieuse hautement contagieuse due à la bactérie méningocoque. Elle « se transmet par un contact très proche car elle est contenue dans les gouttelettes de salive et meurt très vite dès qu’elle est exposée à l’air ». L’incubation dure généralement 3 à 4 jours mais peut être prolongée jusqu’à une dizaine de jours. Le méningocoque peut donc se propager rapidement et provoquer une épidémie.


23 personnes sous surveillance

Pour l’éviter, il est crucial de traiter rapidement toutes les personnes qui ont été en contact avec le nourrisson. Ainsi, dès samedi matin, le Centre Hospitalier de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) a mis à disposition un traitement antibiotique préventif pour 23 personnes (14 enfants et 9 adultes). Elles sont encore sous surveillance médicale.

La méningite à méningocoques se manifestes par « un syndrome méningé (raideur de la nuque, léthargie, troubles de la conscience, voire coma), décrit l’Institut Pasteur sur son site internet. Chez le nouveau-né et le nourrisson, ces symptômes sont moins marqués : l’accès brutal de fièvre est parfois accompagné de convulsions ou vomissements ». Dans 10 % des cas, les infections à méningocoques sont mortelles.

En 2011, 574 cas sont survenus en France métropolitaine et dans les départements d’Outre-mer (DOM), selon l'Institut de veille sanitaire. Parmi eux, 57 sont décédés et 32 ont présenté des séquelles, dont des nécroses cutanées avec ou sans amputations (11 cas) et des complications neurologiques graves (15 cas dont 7 surdités).

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité