Publicité

QUESTION D'ACTU

X-Torp

Alzheimer : un serious game pour améliorer la mémoire

Pour améliorer les capacités cognitives et physiques des patients atteints de démences légères, des médecins du CHU de Nice évaluent l'efficacité d'un serious game. 

Alzheimer : un serious game pour améliorer la mémoire Capture d'écran vidéo Youtube

  • Publié 20.09.2016 à 19h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Faire couler un bateau ennemi à l’aide de missiles anti-navires, plonger dans les océans et les mers pour traquer les contrebandiers… Baptisé X-Torp (1), ce serious game a été conçu pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer au stade léger ou de démences associées. Aux commandes de leur sous-marin virtuel, les joueurs entretiennent leurs capacités cognitives et physiques. Et selon les résultats publiés récemment dans le Journal of Alzheimer, le jeu vidéo améliore la motricité, l’attention et la concentration des patients.

X-Torp a été testé auprès de 18 patients, dont 10 atteints d’un déclin cognitif léger à modéré, au Centre Mémoire de Ressources et de Recherche du CHU de Nice. Durant un mois, à raison de 3 séances par semaine, les volontaires se sont immergés dans ce jeu de bataille navale.

Face à la télévision et à la console de jeu vidéo qui détecte les mouvements, les joueurs doivent réaliser des gestes amples pour livrer bataille aux autres pirates qui veulent prendre le contrôle des océans. Pour tourner son navire, le joueur doit lever un bras sur le côté. Pour plonger dans les profondeurs, il devra s’accroupir… La répétition de ces gestes favorise le renforcement musculaire, la coordination motrice et améliore l’équilibre et la stabilité des joueurs.

Suivre l'évolution de la maladie

Outre les batailles mémorables en mer, le joueur peut aussi accomplir des missions dans les villages. Partir à la recherche de ces villes et des indices qu’ils pourront y trouver nécessite de se servir du radar et des cartes, ce qui fait donc appel aux capacités d’orientation des joueurs, souvent perturbées par la maladie d’Alzheimer. Pour parvenir à réaliser ces tâches, il devra également prendre des décisions et anticiper.

Tout au long de ces missions et exercices ludiques, le joueur réalise, sans le savoir, différents tests neuropsychologiques évaluant ses capacités de raisonnement, de mémoire ou encore d’apprentissage. Des tests qui peuvent permettre aux médecins de suivre l’évolution de la maladie.

Pour le moment, l’évaluation scientifique du jeu n’est pas terminée. Un protocole de recherche incluant 80 personnes, dont des seniors sédentaires, des patients souffrant d’un déclin cognitif léger ou d’une forme précoce d’Alzheimer, est en cours afin de prouver son efficacité. Mais pour les professionnels de santé les plus curieux, X-Torp est disponible sur le site curapy.com gratuitement.

(1) Ce serious game a été développé dans le cadre du projet Az@GAME par des équipes du laboratoire CoBTek (Cognition – Behaviour – technologie) de l'Université de Nice Sophia-Antipolis, dont des médecins du Centre Mémoire de Ressources et de Recherche du CHU de Nice, en collaboration avec le groupe Genious.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité