Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude du Jama

Le couple alcool-boissons énergisantes pourrait majorer les risques

L'association d’alcool et de boisson énergisante, qui contient entre autres de la caféine, a comme effet de masquer la sensation d’ivresse. Et pourrait ainsi multiplier les comportements à risque. 

Le couple alcool-boissons énergisantes pourrait majorer les risques 20 minutes/SIPA

  • Publié 24.12.2012 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


« Non, Red Bull n’est pas dangereux pour la santé. » C’est sur le site de la boisson énergisante au taureau emblématique que l’on peut lire cette affirmation, dans la rubrique « Foire aux questions ». Le fabricant, qui se targue que plus de 4 milliards de canettes aient été consommées dans le monde entier en 2011, répond également aux questions « Peut-on boire trop de Red Bull ? » et « Peut-on mélanger Red Bull avec de l’alcool ? ».

En effet, depuis quelques temps, les interrogations se sont succédées concernant les  effets potentiels des boissons énergisantes.La taxe sur les boissons énergisantes, dite « taxe Red Bull »,  a même été inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale avant d’être censurée par le conseil Constitutionnel e 13 décembre dernier.
L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) est actuellement en charge de la surveillance des effets indésirables pouvant être liés aux boissons énergisantes.
Mais jusqu’ici, les arguments scientifiques manquent pour incriminer ces boissons, fréquemment consommées dans des milieux festifs par des jeunes. Les spécialistes, eux, peuvent constater dans leurs consultations les dangers. Le fait de mélanger alcool et caféine masque notamment la sensation d’ivresse, l’un des effets recherchés par ce public.

Ecoutez le Dr Florence Vorspan, médecin responsable du CSAPA(1) espace Murger (Hôpital Fernand Widal, Paris) : « Cela permet de consommer plus d’alcool sans en avoir les effets de somnolence ».

Par ailleurs, parmi les patients de son service, la psychiatre addictologue constate régulièrement que des personnes, qui ont d’autres dépendances par ailleurs, présentent une situation complexe de part leur consommation de boissons caféinées.

Ecoutez le Dr Florence Vorspan : « Nous voyons des personnes en difficulté car elles abusent de boissons caféinées ».

 

Dernièrement, des études parues dans la revue américaine JAMA (Journal of the american medical association) sont revenues sur les effets de l’association entre l’alcool et la caféine contenue dans les boissons énergisantes. Les auteurs de l’une des publications ont fait trois hypothèses : 1) en inhibant l’effet sédatif de l’alcool, la caféine réduit la sensation d’intoxication; 2) le fait que la sensation d’intoxication soit réduite altère le jugement par rapport aux comportements à risque; 3) la réduction de la sensation d’intoxication induit une consommation d’alcool accrue. Les auteurs ont notamment constaté que les personnes qui choisissent de consommer de l’alcool avec des boissons énergisantes seraient plus enclines à adopter des comportements à risque.


A titre de comparaison, l’une des études parues au JAMA note qu’un café expresso contient 64 mg de caféine, tandis qu’une canette de 250 ml (la plus petite vendue) de Red Bull en contient 80 mg, « l’équivalent de ce qui est contenu dans un café », selon le producteur. Le site précise que « les adultes en bonne santé ne craignent pas de risque face aux effets de la caféine si leur consommation ne dépasse pas 400 mg par jour », soit l’équivalent de cinq canettes, pour peu que l’on ne consomme pas de caféine par ailleurs. Pour le Dr Florence Vorspan, il n’est pas exclu que l’association alcool-boissons énergisantes « majore le risque de dépendance, car l’effet [de l’alcool] est majoré. Quand on pense aux jeunes qui commencent à avoir des consommations un peu abusives, ce qui les accroche et les maintient dans la consommation par la suite, c’est d’avoir un effet énorme. Et plus l’effet est important, plus le potentiel addictif est important. »

Les scientifiques auteurs des publications sur le sujet manquent encore de données pour statuer sur les risques qui découlent de la consommation de boissons énergisantes. De son côté, pour le moment, le ministère de la Santé recommande que d’une manière générale, « ces boissons doivent être consommées avec modération et déconseille de consommer « plus de 125 ml par jour, soit la contenance d’une demi-canette standard (250 ml) » pour les boissons qui contiennent l’association de caféine, taurine et glucuronolactone (un dérivé du sucre) à des doses élevées.

 

(1) Centre de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité