Publicité

QUESTION D'ACTU

Par rapport aux recommandations

Sucres ajoutés : les jeunes Américains en consomment trois fois trop

A raison de 19 cuillères à café par jour, enfants et adolescents américains consomment bien trop de sucres ajoutés. Le seuil recommandé est trois fois inférieur à ce chiffre.

Sucres ajoutés : les jeunes Américains en consomment trois fois trop American Heart Association

  • Publié 23.08.2016 à 16h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Trop de sucres ajoutés dans le panier repas des jeunes. Tel est le bilan dressé par un comité de l’Association américaine de cardiologie (AHA). Elle a publié ce 22 août, dans Circulation,une série de recommandations sur la consommation de produits sucrés. Enfants et adolescents devraient faire preuve de modération : l’excès de ces nutriments les expose à des complications cardiovasculaires et métaboliques.

6 cuillères à café

Sucre de table, fructose, miel : voici le vrai visage des sucres ajoutés. Les sources les plus courantes sont aussi celles qui attirent le plus nos chères têtes blondes. Sodas, boissons aromatisées aux fruits ou énergisantes sont autant de produits qui en contiennent. Dans le cadre d’un régime équilibré, toutefois, ils ne devraient pas occuper autant de place. C’est ce que rappelle le comité de l’AHA dans son énoncé scientifique.

Après avoir passé en revue la littérature disponible, les experts sont parvenus à un consensus : les jeunes Américains consomment trop de sucres. En moyenne, ils en absorbent 80 grammes chaque jour – soit 19 cuillères à café. « Les principaux contributeurs sont le soda, les boissons aromatisées aux fruits ou pour le sport, et les gâteaux et biscuits », précise le comité.

Or, d’après ses membres, l’apport en sucres ajoutés ne doit pas dépasser 6 cuillères à café par jour – soit l’équivalent de 100 calories ou 25 grammes – entre 2 et 18 ans. Avant cet âge, cette source de nutriment doit tout simplement être absente du plateau alimentaire.

Limiter les risques

« Notre recommandation cible est la même pour tous les enfants de 2 à 18 ans afin de simplifier les choses pour les parents et les spécialiste de la santé publique », précise Miriam Vos, membre du comité. Ce seuil correspond aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : maintenir l’énergie provenant du sucre à moins de 10 % du total quotidien.

Au-delà de cette limite, les enfants sont exposés à un risque accru de maladies cardiovasculaires, d’obésité et d’hypertension artérielle. Ils sont aussi plus à risque de résistance à l’insuline, prédicteur de diabète de type 2. « Pour la plupart des enfants, ne pas manger plus de six cuillères à café de sucres ajoutés par jour est un objectif sain et atteignable », souligne Miriam Vos.

Rétablir l’équilibre

Limiter les apports en sucres présente aussi l’avantage de conditionner une appétence pour les aliments sains dès le plus jeune âge. Car les plus grands adeptes de sucres ajoutés sont ceux qui ont l’alimentation la moins variée. Afin de rétablir l’équilibre, les experts recommandent de servir les aliments au bon profil nutritionnel que sont les fruits, les légumes ou encore les céréales complètes.

Dès juillet 2018, la tâche devrait être plus simple pour les familles américaines : les producteurs agro-alimentaires auront l’obligation de mentionner sur l’étiquetage nutritionnel la quantité de sucres ajoutés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité