Publicité

QUESTION D'ACTU

Diploptera punctata

Le lait de cafard, un aliment particulièrement nutritif

Des chercheurs ont découvert un moyen de reproduire du lait de cafard, un fluide réputé pour ses propriétés hautement nutritives.

Le lait de cafard, un aliment particulièrement nutritif kzwwsko/epictura

  • Publié 28.07.2016 à 18h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Lorsque l’on tombe nez à nez avec un cafard, il est rare d’avoir spontanément à l’esprit l’idée de téter son lait. Et pourtant ! Le lait de cafard fait l’objet d’intenses recherches scientifiques. En cause : les propriétés nutritives de ce fluide, particulièrement riche en protéines.

Une seule espèce de cafard peut produire du lait : le diploptera punctata, unique représentant vivipare parmi les blattes. De fait, l’insecte ne pond pas d’œufs et se nourrit dès les premiers jours de son existence de cette substance lactoïde. Grâce aux apports nutritifs tirés de la sécrétion, il se développe beaucoup plus vite que ses cousins cafards qui ont une alimentation plus classique.

Comment traire un cafard ?

C’est un jeune chercheur de l’Université de l’Iowa, Nathan Coussens, qui a détecté la présence de cristaux de lait dans l’abdomen du diploptera punctata. Mais jusqu’ici, nul ne savait vraiment comment faire usage de ce fluide – et surtout, comme l’extraire de l’insecte, peu enclin à se laisser traire.

Une équipe internationale de chercheurs canadiens, américains, français, japonais et indiens, vient de trouver une réponse à cette problématique. Dans une étude publiée dans la revue International Union of Crystallography, les scientifiques affirment avoir séquencé les gènes responsables de la production de lait par les intestins de cafard. Cette substance pourrait à terme être produite en laboratoire et en grandes quantités.

« Les cristaux sont une nourriture complète. Ils contiennent des protéines, du gras, des sucres. Si vous regardez les séquences protéiniques, elles contiennent tous les acides aminés essentiels. Elles sont très stables. Ça pourrait être un fantastique complément protéinique », explique auprès du Times of India, Sanchari Banerjee, l'un des auteurs de l'étude. De fait, le lait de cafard a une valeur énergétique trois fois supérieure à celle retrouvée dans le lait de vache, de chèvre ou de coco.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité