Publicité

QUESTION D'ACTU

Une étude sur 1001 femmes

Autisme : le niveau inflammatoire pendant la grossesse lié au retard mental

Des chercheurs américains ont  trouvé un lien entre l'autisme avec déficience intellectuelle et le système immunitaire de la mère durant la grossesse. Deux familles de molécules sont impliquées.  

Autisme : le niveau inflammatoire pendant la grossesse lié au retard mental coffeemill/epictura

  • Publié 08.06.2016 à 15h28
  • |
  • |
  • |
  • |


La déficience intellectuelle chez un enfant autiste serait associée aux dysfonctionnements du système immunitaire chez la mère. Des chercheurs de l'université de Californie ont remarqué que les femmes ayant eu un enfant autiste avec un retard mental avaient beaucoup plus de marqueurs d'inflammations durant leur grossesse. Les résultats ont été publiés dans la revue Molecular Psychiatry.

Un retard mental dû aux cytokines

L'objectif des chercheurs américains a été d'évaluer les biomarqueurs de l'autisme chez les mères durant leur grossesse et comprendre l'origine des différentes formes du syndrome des troubles autistiques. Pour cela, ils ont analysé des échantillons de sang de femmes enceintes entre les années 2000 et 2003. Plus précisément, l'analyse a porté sur 184 mères d'enfants autistes avec déficience intellectuelle, 201 mères ayant eu un enfant autiste sans retard mental, 188 mères qui ont accouché d'un enfant avec déficience intellectuelle seule et 428 mères d'enfants sans souci de santé particulier. Tous les échantillons ont été prélevés au deuxième trimestre de grossesse. 

Les résultats ont montré que les femmes enceintes avec un niveau élevé de cytokines et de chimiokines étaient plus a risque d'avoir un enfant autiste avec déficience intellectuelle. Ces molécules sont utilisées par les cellules du système immunitaire pour communiquer.

Les chercheurs se sont même aperçus que les taux de ces protéines étaient plus élevé chez les femmes ayant eu un enfant autiste avec déficience intellectuelle que chez les mère d'enfants autistes sans retard mental. 

Des taux élevés n'expliquent pas tout

Les auteurs pensent que le dysfonctionnement immunitaire durant la grossesse, qui se caractérise par des taux de cytokines et chimiokines élevés, peut altérer le développement neuronal du fœtus. Mais les scientifiques restent prudents, les taux élevés de ces molécules ne sont pas la seule origine d'un autisme avec déficience intellectuelle. 

Ils ont aussi montré que les profils des mères pouvaient entrer en ligne de compte dans le risque d'avoir un enfant autiste. Durant la grossesse, certaines femmes sont prédisposées génétiquement pour avoir des taux de cytokines élevé. Par ailleurs, certains facteurs environnementaux, comme l'exposition aux pesticides ou à d'autres perturbateurs endocriniens, peuvent aussi influencer le fonctionnement du système immunitaire des femmes enceintes.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité