Publicité

QUESTION D'ACTU

Etat des lieux de l'Invs

Vaccinations: les soignants ne montrent pas l'exemple

Les Français ne sont pas suffisamment vaccinés, constate l'Invs qui dresse le premier état des lieux exhaustif. Et bien souvent les parents et les soignants sont négligeants.

Vaccinations: les soignants ne montrent pas l\'exemple GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 20.11.2012 à 15h33
  • |
  • |
  • |
  • |


Le constat est implacable. En 2012, les objectifs de couverture vaccinale fixés dans le cadre de la loi de santé publique (95% sauf pour la grippe, 75%) ne sont pas atteints pour la plupart de vaccins. C’est ce que révèle l’Institut de veille sanitaire (Invs) dans un rapport (1) qui dresse, pour la première fois, un état des lieux exhaustif de la situation.
Il a permis de réaliser un classement en quatre groupes en fonction du calendrier vaccinal.

Mention « très bien ». Pour la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (DTP) et la coqueluche, les taux de vaccination atteignent 98% chez l'enfant pour la primo vaccination.
Mention « insuffisant ». Le rappel de la coqueluche à l’adolescence, le vaccin rougeole-rubéole-oreillons (RRO), le BCG font partie des couvertures vaccinales insuffisantes mais stables. S’y ajoutent le rappel tous les dix ans du DTP pour les adultes (30% à 60%) et le vaccin HPV. 39% seulement des jeunes filles ont réalisé les trois injections pour se protéger contre la papillomavirus. Un résultat lié en partie au prix dissusasif du vaccin : 120 euros la dose, pris en charge à 60% par la sécurité sociale et, parfois, par les mutuelles. A condition d’en avoir une.

Ecoutez Fançoise Weber, directrice générale de l’Institut  de veille sanitaire : « Respecter le calendrier vaccinal, c’est protéger sa santé mais aussi celle des autres ».
 

Mention «peut mieux faire».  L’hépatite B et le RRO 2 ème dose appartiennent au groupe des taux de couverture insuffisants mais en progression.  Les vaccins pneumocoque conjugué et le vaccin anti-pneumocoque, entrés plus récemment dans le calendrier, sont dans cette catégorie.

Mention « en baisse».  Chaque année, le taux de couverture vaccinale  sur la grippe baisse. En 2011, 23% des Français seulement s'étaient fait vacciner, et 49% des personnes à risques. Un sondage publié il y a quelques semaines révélait qu'un Français sur trois seulement avait  l'intention de se faire vacciner cette année. Depuis l’épisode du H1N1, le climat de défiance à l’égard de ce vaccin ne cesse de progresser.


Mesurer la population vaccinale, rappelle l’Invs, c’est vérifier que les recommandations ont été mises en pratique dans les catégories de populations ciblées. A ce sujet, Fançoise Weber, la directrice de l’Invs, a rappelé que les parents ou les proches qui ne sont pas à jour de leur vaccination mettaient en danger les enfants. En prenant l’exemple de la coqueluche. 27 % des femmes  et 21% des hommes sont à jour de cette vaccination

 

Ecoutez Fançoise Weber. « La mise à jour de la vaccination  des parents, des grands-parents est très importante pour les (Ndlr : bébés) protéger ».
 

 

Enfin, les personnels soignants sont loin de montrer l’exemple. S’il sont à  jour des vaccinations obligatoires, ils le sont beaucoup moins pour les vaccins recommandés. La coqueluche (11%), la grippe (25%), la varicelle (26%) .« Leur motivation est très importante, insiste François Weber car ils contribuent à protéger les personnes qu’ils soignent ».

 

Ecoutez Fançoise Weber. « Les soignants sont particulièrement mal vaccinés pour certaines maladies ».
 

 

A la suite de cet état des lieux, l’Invs va émettre des recommandations  pour améliorer la fiabilité des informations, notamment concernant  les adultes pour lesquels il n’existe pas de système de recueil de données. Mais une chose est sûre : toutes les maladies qui font l’objet d’une mauvaise couverture vaccinale représentent une «menace », selon François Weber. Y compris celles qui ont disparu qui pourraient, comme pour la polio, revenir par des pays de l’Est ou du Moyen-Orient. « C’est un combat qui n’est jamais terminé », assure la directrice de l’Invs. 

(1) Mesure de la couverture vaccinale en France - Source de données et données actuelles 

(2) Vaccination chez les soignants et les personnels de soins

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité