Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez la femme ménopausée

Cancers : une molécule contre le diabète réduit le risque de mortalité

Les femmes atteintes de cancer et de diabète ont 45 % de risque en plus de mourir d’un cancer que celles qui ne souffrent pas de diabète. Mais la Metformine réduit le risque.

Cancers : une molécule contre le diabète réduit le risque de mortalité imagepointfr

  • Publié 17.04.2016 à 18h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Une molécule utilisée dans la lutte contre le diabète, la Metformine, pourrait avoir un effet bénéfique contre le cancer, selon une nouvelle étude publiée dans la revue International Journal of Cancer. Le médicament serait en effet associé à une baisse du risque de mourir d’un cancer chez les femmes ménopausées atteintes de diabète de type 2 (DT2).



L’équipe à l’origine de ces résultats a tout d’abord découvert que les femmes atteintes de cancer et de DT2 avaient 45 % de risque en plus de mourir d’un cancer que celles qui ne souffraient pas de diabète. Pour arriver à ces résultats , les chercheurs ont analysé les données de près de 146 000 femmes ménopausées, ayant eu entre 50 et 79 ans entre 1993 et 1998. Les participantes avaient alors de 25 à 35 % de risque de développer un cancer du colon ou de l’endomètre, ainsi que des lymphômes non hodgkinien. Les risques étaient même doublés pour les cancers des reins et du pancréas.

Un mécanisme inconnu

Cependant, les chercheurs se sont rendu compte que ces statistiques alarmantes disposaient d’une faille : les femmes qui prennent du Metformine pour traiter leur DT2 auraient le même risque de mortalité que celles qui n’étaient pas atteintes de diabète.

« Les utilisatrices de Metformine, en particulier celles qui en prennent depuis longtemps, pourraient avoir un risque moins élevé de développer - et de mourir de - certains cancers que celles qui prennent d’autres types de médicaments antidiabétiques », les auteurs écrivent-ils dans leur étude.

Pour l’instant, les chercheurs n’ont pu mettre en évidence qu’une association entre la Metformine et la baisse des risques de cancer. Le mécanisme qui expliquerait la différence d’impact entre les différents traitements est encore inconnu.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité