Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude chez le rat

La framboise réduirait les risques de maladies inflammatoires

La framboise réduirait significativement les risques de maladies cardiovasculaires et bénéficierait de propriétés anti-inflammatoires.

La framboise réduirait les risques de maladies inflammatoires Pix5/grafvision

  • Publié 04.04.2016 à 17h54
  • |
  • |
  • |
  • |


La framboise a tout pour plaire. Riche en vitamine C, ce fruit rouge limiterait les risques de maladies cardiovasculaires. Cette année, des chercheurs américains de l’université de Michigan se sont intéressés aux bienfaits des framboises sur la santé des rats. Ces études, présentées dans le cadre de la conférence 2016 de la biologie expérimentale de San Diego, ont mis en évidence les qualités thérapeutiques de la framboise sur l’organisme. En effet, la framboise fait partie des rares aliments possédant à la fois des ellagitanins (molécules utilisées dans le cadre du traitement contre le cancer de la prostate) et des anthocyanes (molécule pourvue de propriétés anti-oxydantes).
Selon les scientifiques, la consommation de framboise réduirait le risque de maladies chroniques, cardiaques, diabétiques ou encore inflammatoires.

Propriétés anti-inflammatoires
Avec le vieillissement, les ostéoclastes, cellules associées à la dégradation des os, sont stimulées par une cellule appelée Rankl. L’étude, menée par les Américains, montre que les polyphénols, molécules présentes en grande quantité dans les framboises, inhibaient les effets négatifs des ostéoclastes sur la santé osseuse. La framboise agit alors comme un anti-inflammatoire.

Bon pour le coeur
L’équipe du Dr Ara Kirakosyan a évalué l’effet de l’apport en framboise chez des rats diabétiques. Pendant huit semaines, le régime alimentaire des rats a été modifié. Ils ont été répartis en deux groupes. Une partie recevait de la poudre de framboise, et l’autre, des sucres ajoutés. Au terme des essais, les scientifiques ont constaté une nette réduction des triglycérides (constituant principal des graisses animales) et de la glycémie dans le premier groupe D’autre part, la fréquence cardiaque des rats ayant consommé de la poudre de framboise était significativement meilleure que celle de ceux qui ont bénéficié uniquement de sucres ajoutés. 
Si le fruit a démontré son efficacité pour limiter les risques cardiovasculaires (insuffisance cardiaque, accident-vasculaire cérébral) chez le rat, d’autres études sont nécessaires pour mesurer ses propriétés chez l'humain.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité