Publicité

QUESTION D'ACTU

New England Journal of Medicine

Maladie de Lyme : les antibiotiques inefficaces à long terme

Chez les patients atteints de la maladie de Lyme, les traitements antibiotiques administrés sur le long terme ne diminuent pas la fatigue ou les douleurs articulaires. 

Maladie de Lyme : les antibiotiques inefficaces à long terme Smileus/pix-5

  • Publié 31.03.2016 à 14h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Le traitement antibiotique prescrit aux patients souffrant de la maladie de Lyme n’ont aucun effet sur les symptômes persistants comme les douleurs articulaires la fatigue ou les troubles neurologiques, selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine.

Chaque année en France, environ 30 000 personnes sont atteintes de la borréliose de Lyme, une maladie infectieuse transmise par la morsure d’une tique. Celle-ci est due à Borrelia burgdorferi. Cette bactérie échappe au système immunitaire et aux tests de diagnostic, une capacité de camouflage qui retarde la prise en charge. Or, l’antibiothérapie a d’autant plus de chances d’être efficace, qu’elle est administrée tôt, dès les premiers signes de l’érythème migrant – le signe caractéristique de la pathologie.


Des traitements encore débattus

Ce traitement antibiotique dure 3 semaines. Il peut être prescrit soit par forme oral soit par injections intramusculaires ou intraveineuses. Toutefois, l’efficacité de ce traitement est loin de faire l’unanimité. Si certains en sortent guéris, ils sont nombreux à souffrir de symptômes résiduels ou rechuter.

C’est pourquoi des chercheurs néerlandais et suédois ont conduit un essai clinique randomisé en double aveugle afin d’évaluer l’efficacité d’une antibiothérapie administré sur le long terme. Ils ont ainsi prescrit un traitement antibiotique (doxycycline ou la combinaison clarithromycin-hydroxychloroquine) ou un placebo à 281 patients présentant des symptômes persistant de la maladie de Lyme durant 12 semaines.


Des résultats décevants

Au terme du traitement, les chercheurs n’ont observé aucune amélioration significative chez les patients ayant reçu un antibiotique. Par ailleurs, ces travaux mettent en avant des événements indésirables fréquents : 134 patients ont rapporté au moins un effet indésirable au cours des 12 semaines de traitement. Ils se plaignaient surtout de nausées, diarrhées et d’éruptions cutanées. Ces derniers peuvent ainsi conduire à une mauvaise observance du traitement, ce qui peut altérer son efficacité.

Face à ces mauvais résultats, les chercheurs concluent qu’un traitement antibiotique pris pendant 3 mois n’apporte aucun bénéfice aux malades présentant une fatigue, des troubles musculaires, neuropsychologiques ou cognitif lié à la maladie de Lyme.
Ils soulignent, par ailleurs, que la cause de ces symptômes persistants peut être hétérogène et ne pas résulter uniquement de l'infection par Borrelia burgdorferi. 
Ainsi, un traitement antibiotique prolongé comme c'est le cas ici n'aura pas d'efficacité. Ces conclusions mettent à nouveau en évidence que la prise en charge de cette maladie infectieuse est très complexe et que le monde médical peine à apporter une réponse efficace pouvant améliorer la qualité des vie des patients. La recherche de nouveaux traitements est donc indispensable.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité