Publicité

QUESTION D'ACTU

Résistance au stress

L’amitié entre hommes est bénéfique pour la santé

Suite à un stress modéré, les rats mâles sont moins anxieux lorsqu’ils créent des liens entre eux. Les amitiés masculines seraient donc bénéfiques.

L’amitié entre hommes est bénéfique pour la santé Jon Holt / Flickr

  • Publié 07.03.2016 à 12h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Les relations amicales fortes entre deux hommes – que les Américains ont appelées bromances, contraction de "bro" pour frérot et de "romance" – auraient un impact favorable sur la résistance au stress, et donc la santé. Une étude sur des rats réalisée à l’université Berkeley (Californie) et publiée dans Neuropsychopharmacology a montré que des rats coopéraient mieux à la suite de la mise en place de liens forts.

Pour leur expérience, les chercheurs ont exposé deux rats à un stress modéré, en les isolant et les enfermant pendant quelques heures. Une fois réunis, ils avaient tendance à socialiser fortement, à partager l’eau et la nourriture et à se faire de petits câlins de rats. En tout bien tout honneur, bien sûr !

 

L’hormone du plaisir

Leurs taux d’ocytocine ont été relevés au cours de l’expérience. Ce composé chimique, communément appelé « hormone du plaisir », est associé à de nombreux comportements sociaux comme l’empathie ou la reconnaissance sociale. Lorsque les rats se retrouvaient ensemble après leur détention, son taux augmentait. Un cercle vertueux semblait s’installer : les interactions sociales faisaient baisser leur niveau de stress, ce qui, par la suite, favorisait les interactions sociales.

C’est le genre de comportement que l’on peut retrouver chez les humains après une tragédie nationale, expliquent les chercheurs. Un sentiment que beaucoup de personnes ont pu ressentir après les attentats de Charlie Hebdo ou du 13 novembre. Elles avaient alors été soumises à un stress important sans forcément avoir l’inquiétude d’être touché directement. Suite à ces évènements, de nombreux rapprochements ont pu être observés entre des inconnus.

« Nous pensons que l’ocytocine, libérée dans l’organisme après l’évènement stressant, permet aux gens de se rapprocher dans des temps difficiles », interprète Sandra Muroy de l’université de Berkeley, qui a participé à l’étude. « Ce rapprochement favorise la création de liens forts, le partage, et l’apaisement de la peur ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

La fin des amis "bros"

En revanche, une exposition des rats à un stress trop important – l’urine d’un prédateur dans l’expérience – a l’effet inverse. Les sujets se trouvent dans une situation potentiellement mortelle, leurs taux d’ocytocine chutent et les interactions sociales disparaissent. Ils souffrent de stress post-traumatique, écrivent les scientifiques dans leur article. Les rats sont prostrés, agressifs et se battent pour l’accès à l’eau et à la nourriture.

Ce résultat laisse penser que dans des situations traumatisantes, une amitié entre hommes pourrait dégénérer. Mais pour les évènements du quotidien, l’amour platonique fait office de refuge.

« Une bromance peut être une bonne chose », explique l’auteur principale de l’étude, Elizabeth Kirby. « Dans les modèles animaux, les interactions sociales entre mâles ne sont pas franchement amicales. Mais même les rats peuvent se faire de gros câlins pour se remettre d’une journée difficile. »

« Avoir des amis n’est pas anti-viril, poursuit-elle. Si les rats peuvent le faire, les hommes aussi. »

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité