Publicité

QUESTION D'ACTU

Greffes, hernie discale…

Médecine en 2015 : cinq premières mondiales dans les CHU

Du côté des greffes, des ablations ou des exérèses, les CHU français se sont distingués par 5 premières mondiales réalisées au cours de l’année 2015.

Médecine en 2015 : cinq premières mondiales dans les CHU Dr Nicolas Doumerc (au fond) dirige à distance les instruments articulés du robot pour la greffe de reins (Hôpitaux de Toulouse)

  • Publié 06.01.2016 à 14h32
  • |
  • |
  • |
  • |


En médecine, 2015 aura été l’année des premières mondiales pour la France. Pas moins de cinq interventions pionnières ont été réalisées au sein des centres hospitaliers universitaires (CHU) de l’Hexagone. Le coup d’envoi a été lancé dès le mois de janvier : l’équipe du chirurgien cardiaque Philippe Ménasché (Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris) a réalisé la première greffe de cellules cardiaques issues de cellules souches embryonnaires.

Une thérapie cellulaire pour le coeur

L’essai clinique mené entre les murs de l’HEGP est pionnier : le Pr Ménasché tente de réparer une zone du cœur touchée par un infarctus à l’aide de cellules cardiaques issues de cellules souches embryonnaires. Pour cela, un « pansement » est déposé en complément d’un pontage coronarien. La patiente de 68 ans, insuffisante cardiaque, ne présente aujourd’hui bien et ne présente aucune complication. L’objectif de sécurité est donc atteint.

Consultez l’article de Pourquoidocteur : Insuffisance cardiaque : les promesses de la thérapie cellulaire



Un sternum en céramique

L’été 2015 marque ensuite une série de percées. La première d’entre elles se déroule au CHU de Limoges (Haute-Vienne). L’équipe de François Bertin y implante le premier sternum en céramique d’alumine poreuse. Le dispositif, 100 % biocompatible, devrait finir par s’intégrer totalement à l’os. L’approche devrait aussi éviter les infections, qui représentent 2 à 4 % des poses de prothèses.



Consultez l’article de Pourquoidocteur : Première mondiale : le CHU de Limoges pose un sternum en céramique
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Au secours du rein

Le mois suivant, le CHU d’Angers (Maine-et-Loire) se distingue par une nouvelle technique d’ablation des tumeurs rénales. Les chirurgiens réalisent une occlusion des vaisseaux sanguins qui alimentent la tumeur, et non de l’artère qui irrigue le rein comme c’est le cas habituellement. Cette technique fait moins souffrir l’organe et limite les complications de la chirurgie.

En août, c’est une greffe de rein qui fait parler d’elle. Le CHU de Toulouse est cette fois mis en avant. Les Dr Nicolas Doumerc et Federico Sallusto réalisent la première intervention par voie vaginale assistée par robot. Les deux chirurgiens parviennent à extraire un rein sur donneuse vivante et à le greffer sur la receveuse sans incision. L’audace paie, puisque la première est rentrée chez elle deux jours après l’intervention, la seconde au bout de quatre jours.

Consultez l’article de Pourquoidocteur Première mondiale : greffe de reins à Toulouse par voie vaginale

Le robot dans la hernie discale

Le mois de décembre referme cette année faste en beauté : le CHU d’Amiens-Picardie réalise la première exérèse d’hernie discale avec assistance robotisée. Réalisée par endoscopie, la chirurgie est guidée en trois dimensions grâce au robot. Cela a permis au patient de se lever dans la journée.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité