Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque sanitaire et environnemental

Frelon asiatique : la consanguinité pourrait freiner son expansion

Les frelons asiatiques ont été introduits en France il y a une dizaine d'années. Cependant, leur expansion pourrait désormais être ralentie.

 Frelon asiatique : la consanguinité pourrait freiner son expansion BANVILLET/UNAF/SIPA/SIPA

  • Publié 20.10.2015 à 18h28
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est dans des poteries venues de Chine que le frelon asiatique aurait été transporté et introduit accidentellement en France, en 2004. Depuis, une dizaine de décès a été imputé à ses piqûres, et en 2012, l'insecte a été nommé comme un danger sanitaire de deuxième catégorie.

Cependant, cette espèce serait en train d’évoluer. Des scientifiques de l’Institut de Recherche de la Biologie de l’Insecte de l’université de Tour ont mis en évidence une altération de la structure des colonies de frelons.

Le cycle biologique du frelon asiatique se fait en deux temps : au printemps et jusqu’à fin août,  naissent des ouvrières de la colonie, tandis qu’en automne et en hiver, ce sont les reproducteurs qui apparaissent, c’est-à-dire les mâles et les futures reines. Mais cette organisation bien réglée serait désormais perturbée.

 

Plus de mâles perturbent l’organisation

Les chercheurs de l’Institut ont collecté plusieurs colonies de frelons asiatiques, entre 2012 et 2014, dont ils ont observé le cycle reproductif. D’après eux, 68 % des colonies analysées produisent des mâles lors de la première période du cycle, à la place des ouvrières. Or, ces mâles ne participent pas, comme les ouvrières, aux activités d’expansion de la colonie, et mangent la nourriture, au détriment des larves.

Autre problème pour les frelons, il est possible que ces mâles qui naissent à la place des ouvrières soient stériles, d’après Eric Darrouzet, qui a coordonné ces travaux. Enfin, moins de reines seraient produites lors de la période de reproduction. Tout cela peut entraver le bon développement de la colonie.

La naissance des mâles à une période inhabituelle peut s’expliquer, d’après les scientifiques, par une faible diversité génétique liée au fait que peu d’individus, et surtout peu de reines, avaient été introduites en France en 2004. Les frelons asiatiques sont donc en fait concernés par une problématique de consanguinité.

 

Différents scénarios possibles

Eric Darrouzet explique que plusieurs scénarios sont possibles pour l'évolution de cette espèce. Leur expansion pourrait être ralentie par ces changements dans la structure des colonies. Néanmoins, les frelons pourraient aussi s’adapter à ces changements et à la disparition de certains individus, par exemple en augmentant le nombre d’accouplements.

Si un ralentissement était observé, cela constituerait une bonne nouvelle, dans la mesure où l’expansion des frelons a un impact sanitaire, économique et environnemental très négatif. Grand prédateur des abeilles, les frelons asiatiques agissent sur la biodiversité en s’attaquant à ces dernières, et sont le fléau des apiculteurs.

En ce qui concerne les hommes, les scientifiques expliquent que les décès restent rares, même si la piquûre est douloureuse. Seules les personnes qui sont allergiques courent vraiment un risque, le problème étant qu’il est très difficile de savoir si l’on va développer une allergie ou non.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité