Publicité

QUESTION D'ACTU

Étude canadienne

Du sirop d'érable pour lutter contre les bactéries

Une étude canadienne a démontré que le concentré de sirop d'érable pouvait rendre les bactéries plus vulnérables et donc moins tenaces face aux antibiotiques.

Du sirop d'érable pour lutter contre les bactéries FRILET/SIPA

  • Publié 20.04.2015 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le Canada : pays des caribous ? Oui, mais pas seulement ! C'est aussi le pays de l'érable et par conséquent du sirop qui en provient. Des chercheurs canadiens de l’université McGill à Montréal ont découvert que, combinés à un concentré de sirop d'érable, les antibiotiques réussiraient seraient plus efficaces contre les bactéries résistantes. Une avancée qui pourrait, dans le futur, considérablement réduire le besoin en antibiotiques dans le monde.

Mode d'action

Pour mener à bien leurs recherches, l'’équipe menée par Nathalie Tufenkji, professeure au Département de génie chimique de l’Université McGill, a testé un concentré d’extraits de sirop d'érable en laboratoire. Ils ont utilisé des échantillons de sirops, achetés sur les marchés locaux de Montréal, pour préparer un extrait concentré.
Les chercheurs, dont les résultats sont publiés dans la revue Applied and Environmental Microbiology, ont ensuite testé l’effet de cet extrait sur des souches de bactéries dont E. coli et la bactérie Proteus mirabilis (une bactérie responsable des infections urinaires).

Utilisé en association avec des antibiotiques, le concentré a permis de détruire les colonies de biofilm, des bactéries très difficiles à traiter en temps normal. Le sirop d’érable serait donc capable de bloquer les gènes qui contribuent à la résistance aux antibiotiques et présents dans le code génétique des bactéries. Une action qui pourrait être liée à la concentration importante en composés phénoliques dans le sirop d'érable.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Des résultats encourageants

L'étude n'en est qu'à ses débuts, et Nathalie Tufenkji admet qu'il faudra encore « faire des tests in vivo et éventuellement des essais cliniques avant de pouvoir dire quel pourrait être l’effet chez l’homme ». Elle suggère néanmoins d'ajouter à l'avenir un extrait de sirop d'érable dans les antibiotiques pour les rendre plus efficaces dans leur combat contre les infections. Alors que la résistance aux antibiotiques inquiète de plus en plus les autorités sanitaires mondiales, la découverte de l'équipe canadienne est porteuse d'espoir. 

 

Nathalie Tufenkji, chercheuse à l'université McGill (en anglais)

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité