Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES TRAITEMENTS

    LES MALADIES

    La télé nuit à notre fertilité

    Publié le : 5 Février 2013 par


    Par Philippe Berrebi
    Pourquoi docteur.fr
    Philippe Berrebi

    Mieux vaut faire du sport que de le regarder à la télé. Il ne s’agit pas d’un simple conseil de bonne hygiène de vie, c’est la qualité de notre sperme qui est en jeu. Les accros de la télécommande seraient moins fertiles que les adeptes du footing ou du tennis. L’information est importante, elle est relayée sur les sites de plusieurs journaux.

    L’étude a été  menée par l’école de santé publique de Harvard et a porté sur 129 hommes âgés de 18 à 22 ans. Publiée dans une revue scientifique anglaise (1), elle montre que le sperme des hommes passant plus de 20 heures par semaine devant leur petit écran avait une concentration en spermatozoïdes de 44% inférieure à ceux qui restaient très peu de temps. A contrario, précise le Parisien, « le sperme des mâles qui font de l'exercice physique au moins 15 heures par semaine contient 73% de spermatozoïdes de plus que les fainéants qui font moins de 5 heures de sport durant la même période ».

    Des chiffres qui vont donner matière à réfléchir aux Français. Selon les résultats de Médiamétrie pour 2012, ils ont passé en moyenne près de 25 heures par semaine devant la lucarne, soit 30 minutes de plus qu’il y a 10 ans. « La fertilité des Français a déjà connu un coup de mou, rappelle le quotidien. L’étude publiée en décembre dans Human Reproduction soulignait que la qualité du sperme tricolore s’altérait.

    Un lot de consolation cependant, dans l’enquête menée par l’école de Harvard, même les fondus du petit écran étaient au dessus du seuil de fertilité fixé à 15 millions de spermatozoïdes par l’Oms.

    British Journal of Sports Medicine

     



    Sur le même thème
    Publié le 22 Février 2012
    Par Afsané Sabouhi
    En France, un couple sur cinq doit patienter plus d’un an pour avoir un enfant. Les causes de ces problèmes de fertilité restent mal comprises mais le rôle de facteurs environnementaux se précise.
    Publié le 7 Février 2012
    Par Cécile Coumau
    Face à une infertilité masculine, un couple sur deux a une chance d'avoir un enfant. Mais attention, l'âge du père et de la mère peut faire chuter les statistiques.



    Question d’actu
    19h38 - 20/10
    Conférence de...
    18h57 - 20/10
    Marketing agroalimentaire
    18h21 - 20/10
    Etude anglaise
    17h39 - 20/10
    Nuits blanches, trajets...
    17h16 - 20/10
    Campagne
     
     

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.

    Inscrivez-vous a la newsletter
    Recevez tous les samedis matin les meilleures infos de la semaine