Publicité

QUESTION D'ACTU

Interdit depuis 83

Le don de moelle osseuse autorisé aux homosexuels et bisexuels

Le don de moelle, essentiel dans les cancers du sang était interdit depuis 1983 aux homosexuels et aux bisexuels. Cette décision qui fait suite à l'autorisation de donner son sang rétablie depuis 2016 permet à de nouveaux généreux donneurs l'autorisation de s'inscrire sur les registres des donneurs potentiels

 Le don de moelle osseuse autorisé aux homosexuels et bisexuels Moelle osseuse (eranicle)

  • Publié 19.01.2018 à 19h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon les chiffres de France ADOT, la fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains, en 2015, 18.848 personnes se sont inscrites sur le fichier français. Au 31 décembre, celui-ci contenait 248.000 inscrits, dont seulement 34 % d’hommes. Dans le monde, on recensait environ 26 millions de donneurs répartis sur 79 fichiers internationaux. S'inscrire sur le registre des donneurs de moelle osseuse, c'est aussi s'inscrire à une chaine de générosité...

Dans le cancer du sang une des dernières chances de guérison  est une greffe de moelle osseuse pour remplacer celle du malade incapable de produire des cellules saines. Car toutes les cellules sanguines, globules rouges de transport de l’oxygène mais aussi globules blancs responsables de nos défenses immunitaires et les plaquette artisans de la lutte contre les hémorragies sont produites par la moelle osseuse.

Un des gros problèmes de ce don est que  beaucoup de gens la confondent avec la moelle épinière qui est ce qui conduit tous nos nerfs au cerveau, et  ce que l’on appelle la moelle osseuse. Quand vous voyez un os sectionné, la moelle c’est la partie centrale un peu molle. Elle a  un rôle essentiel dans notre survie.  C’est elle  qui fabrique toutes les cellules du sang ; je vous rappelle leur nom les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes…

Les globules rouges servent à transporter l'oxygène des poumons vers le reste du corps. Les globules blancs luttent contre les infections. Ce sont eux qui produisent les anticorps chargés de nous défendre.  Pour être complet, il faut aussi ajouter les plaquettes qui sont responsables de la coagulation.

Chaque fois que ces éléments manquent il y a gros problème. Plus de globules rouge, c’est l’anémie. De mauvais globules blancs, on est là dans des maladies comme  les leucémies ; pas assez de plaquettes…  on saigne. C’est un peu  caricatural mais c’est un très compliqué dans le détail.

Contre les anémies on a les transfusions sanguines qui sont bien utiles. Mais parfois, dans les leucémies,  c’est toute la fabrique, la moelle qui est déficiente. C’est là qu’intervient la greffe.

Le prélèvement de moelle

Il se fait sous anesthésie générale. Il nécessite l'hospitalisation du donneur pour une durée de deux jours. L'intervention en elle-même dure de une à deux heures. Elle consiste à prélever par des ponctions dans les os du bassin une quantité de moelle osseuse calculée en fonction du poids du donneur. Ce n’est donc pas un don aussi simple que le sang, mais c’est à chaque fois pour sauver une vie. Et puis la probabilité de ceux qui sont inscrit sur le registre de donner n’est pas très élevée. La moelle du donneur se reconstitue vite et sans problèmes. C’est pour cela qu’on pourrait donner théoriquement plusieurs fois, mais il y a eu un peu moins de 198 prélèvements en France l’année dernière pour 248 000 donneurs potentiels inscrits ; la probabilité de donner une fois est rarissime.

Moins de 50 ans

Presque tout le monde peut donner.  Il faut avoir moins de 50 ans lors de l'inscription (le don, lui, étant possible jusqu'à 60 ans),

Il faut être compatible, car même si on injecte que ce qui ressemble à un liquide, cela reste une greffe. En fait que l’on reçoive du sang ou un cœur, c’est toujours le même problème de compatibilité qui intervient

Dans le cas de la moelle, pour trouver un donneur, on va d'abord se tourner vers les frères et sœurs du malade. En effet, il existe une chance sur 4 pour que deux membres d'une fratrie possèdent le même code de compatibilité: Si ce n’est pas le cas, alors le médecin va chercher dans un fichier mondial de donneurs qui recense 13 millions de volontaires avec leurs informations.

En Pratique

Il faut être en bonne santé s’inscrire sur un fichier de volontaire. On donne alors   très simplement son sang, une seule fois,  pour déterminer les caractéristiques de chacun.

Entre l'inscription sur le fichier et le don effectif, un laps de temps très variable peut s'écouler (de quelques mois à de nombreuses années). Il est également possible que le don n'ait jamais lieu si aucun malade n'est jamais compatible.

C’est anonyme et gratuit ! Ils sont 248 000 en France prêts à donner ! encore un petit effort parce que c’est la variété des donneurs qui fait la force de ce fichier.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité