• CONTACT


Les Symptômes

Douleur du talon : surtout l’aponévrose plantaire

Douleur du talon : surtout l’aponévrose plantaire

La majorité des douleurs du talon sont d’origine dégénératives, c’est-à-dire liées à la surcharge pondérale et à l’effort mais il existe quelques pièges.

Douleur du talon : surtout l’aponévrose plantaire
iStock-klebercordeiro
Publié le 15.09.2022

Douleur du talon : surtout l’aponévrose plantaire : CAUSES

A quoi sont dues les douleurs du talon ?

Le diagnostic de la cause de la douleur au talon est compliqué par le nombre de causes possibles (rhumatismes, atteintes neurologiques, lésions traumatiques ou maladie générale), mais une cause mécanique, c’est-à-dire liée une dégénérescence liée à la surcharge, est la plus courante. La localisation anatomique spécifique de la douleur, inférieure ou postérieure peut aider à orienter le diagnostic.
Le diagnostic le plus courant est la fasciite plantaire, qui entraîne une douleur médiale plantaire ou au talon (médiane ou interne), surtout lors des premiers pas lors de la mise en charge après un repos. La douleur est isolée, elle peut être matinale, mais n’a pas tendance à disparaître au cours de la journée (à la différence de la talalgie de la spondylarthrite). Elle est favorisée par la marche pieds-nus ou par le port de chaussure type claquettes chez une personne en surpoids et qui peut avoir un trouble statique du pied (« pronation du pied »).
Parmi les autres causes de douleurs plantaires au talon, citons les fractures de stress du calcanéum (douleur s'aggravant progressivement après une période d’intensification inhabituelle de l'activité ou le passage à une surface de marche plus dure), la compression d'un nerf (nerf tibial postérieur, en particulier dans le canal tarsien) ou un névrome (avec une douleur accompagnée d'une sensation de brûlure, de picotements ou d'engourdissement voire hyperesthésie), le syndrome de la talonnette (douleur profonde ressemblant à une ecchymose au milieu du talon en rapport avec une atrophie du coussinet plantaire au talon) et les verrues plantaires.
La tendinopathie d'Achille est une cause fréquente de douleur postérieure au talon ; d'autres tendinopathies entraînent une douleur localisée au site d'insertion du tendon affecté. La talalgie postérieure peut également être attribuée à une déformation de Haglund (une proéminence du calcanéum pouvant entraîner une inflammation de la bourse rétro-calcanéenne) ou à la maladie de Sever (apophysite calcanéenne fréquente chez les enfants et les adolescents).
La douleur médiane du talon, en particulier lors d'une mise en charge prolongée, peut être due au syndrome du tunnel tarsien, qui est causé par la compression du nerf tibial postérieur. Le syndrome du sinus tarsi se manifeste par une douleur latérale du talon du médio-pied et une sensation d'instabilité, en particulier lors d'une activité accrue ou de la marche sur des surfaces inégales.

<< COMPRENDRE
CONSULTATION >>

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES