Publicité

QUESTION D'ACTU

L'amour à tout âge


  • Publié 25.06.2012 à 10h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Commençons cette semaine grise par des nouvelles plutôt rassurantes. L’espérance de vie sexuelle d’un homme de 55 ans est de quinze ans. Et si Monsieur a une bonne forme physique, il peut ajouter un bonus de sept ans. Pour sa partenaire du même âge, elle peut espérer voir la vie en rose pendant onze ans, quinze si elle n’a pas de problème de santé.
Des statistiques publiées par l’université de Chicago que rapporte aujourd’hui le Figaro et qui montrent que la sexualité des seniors n’est plus un tabou. Et les médecins constatent que sur ce sujet, la parole des aînés se libère lors des consultations. « Ils commencent par parler de certains problèmes concernant leur pacemaker, explique au quotidien le Dr Jean-Claude Monfort, psychiatre et gériatre, puis tout naturellement arrivent à leurs difficultés d’érection ». Sur ces questions, les femmes parlent plus facilement, ajoute le spécialiste. Avec une tendance à plus grande satisfaction.
Certes, tous les seniors n’abordent la chose aussi facilement. Après deux ans d’enquête menée auprès de couples de plus de 75 ans (1), Marina Rozenman  a constaté des différences de générations. Les baby-boomers de 65 ans, ceux de la libération sexuelle, sont très choqués lorsqu’il s’agit d’envisager la sexualité des 80-85 ans qui, eux, ont épousé leur premier amour.
La réalité est tout autre. « La manière dont ces plus vieux m’ont parlé de certains gestes amoureux faisait vraiment envie », confie l’auteur de cette enquête. Et même lorsqu’ils entament une nouvelle histoire, c’est toujours d’amour dont il est question. 
Bien sûr, relate la journaliste du Figaro, il y a aussi des papys de 80 ans qui surfent sur internet pour trouver des coquines qui portent des jarretelles. Mais loin des clichés de la société pornographique, les aînés vont chercher la satisfaction sexuelle dans la communication, l’estime de soi et surtout l’espoir. Pour eux, affirme le Dr Monfort, le sexe, c’est dans la tête, pas dans les jambes ». 

(1) Le cœur n’a pas de rides (Ed. Robert Laffont)

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité