Publicité

QUESTION D'ACTU

Maternité d'Orthez : autopsie d'un drame


  • Publié 03.10.2014 à 09h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Victime d’un accident d’anesthésie lors d’un accouchement par césarienne à la maternité d’Orthez (Pyrénées-Atlantiques), une jeune de femme de 28 ans est morte mardi dernier. Le bébé, lui, a pu être sauvé. Rares, ces accidents peuvent néanmoins se produire au bloc opératoire lorsque plusieurs évènements malencontreux se conjuguent.
Mais si cette histoire est racontée aujourd’hui dans vos journaux, c’est que l’anesthésiste a « un problème d’alcool pathologique ». Lors de l’accouchement, elle aurait intubé l’œsophage de la patiente au lieu de ses voies respiratoires pour tenter de la réanimer, précise Marc Payet dans Le Parisien. D’ailleurs, les membres de l’équipe du bloc auraient constaté que leur consœur avait ce jour-là des problèmes d’élocution et de réactivité.

Le jour du décès de la patiente, ce médecin de 45 ans s’est même présenté à la gendarmerie avec un taux de 2 g d’alcool par litre de sang, raconte le quotidien. Mise en examen pour homicide involontaire aggravé, placée en détention provisoire, cette femme médecin belge a reconnu que son addiction était liée à un état dépressif.

Si elle n’est pas représentative de la situation à l’hôpital ou d’une profession, l’histoire d’Orthez met cependant en lumière deux éléments. Stressés par leurs conditions de travail et leurs responsabilités, les anesthésistes sont plus nombreux que la moyenne à souffrir d’une dépendance à l’alcool. Ils seraient 90 sur 9 000, soit 1 % de cette population, évalue, dans le quotidien, le Pr Francis Bonnet, vice-président de la Société française d’anesthésie et de réanimation. Pour leur venir en aide, la Sfar a mis en place un numéro vert (08 00 00 69 62).
Le drame de la maternité des Pyrénées-Atlantiques illustre également les difficultés de recrutement des petites structures. L’anesthésiste belge n’était en poste que depuis le 12 septembre. Mais déjà, cette clinique manquait de gynécologues-obstétriciens. Elle était menacée de fermeture. Son sort définitif sera connu aujourd’hui.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité