Publicité

QUESTION D'ACTU

Gare à la méningite


  • Publié 11.10.2011 à 01h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que 85% des enfants de moins de deux ans sont vaccinés, le nombre de méningites en France suit une évolution préoccupante, titre Le Figaro. Lors du congrès mondial des maladies infectieuses, le Pr Didier Guillemot, pharmaco-épidémiologiste à l’Institut Pasteur, a dressé ce constat :en 2002-2003, il y avait un peu moins de 600 méningites à pneumocoques chaque année, il y en a aujourd’hui plus de 800. Et, pourtant, depuis 2010, précise le quotidien, le vaccin protège contre 13 types de pneumocoques contre 7 auparavant. Pour expliquer cette tendance, qui se confirme en Europe, le Pr Guillemot avance deux hypothèses. Les souches non vaccinales seraient devenues plus épidémiques. Et avec la réduction de la consommation d’antibiotiques, elles se sont mises à diffuser plus largement dans la population. Autre piste, sous l’effet du seul vaccin, les souches non vaccinales occupent plus largement le terrain et sont devenues plus pathogènes. Des phénomènes adaptifs qui conduisent à renforcer la surveillance de ces bactéries.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité