Publicité

QUESTION D'ACTU

Le trou de la sécu n'est pas prêt d'être comblé


  • Publié 17.09.2014 à 07h35
  • |
  • |
  • |
  • |


La Cour des comptes lance un pavé dans la mare. Selon les sages de la rue Cambon, le retour à l'équilibre de la Sécu en 2017 est un scénario peu probable. Le rapport annuel sur les comptes de la Sécurité sociale présenté ce mercredi, et que se sont procurés les Echos et le Figaro, devrait faire l'effet d'une vraie douche froide pour le gouvernement : « Le scénario d’un retour à l’équilibre en 2017 est des plus incertains : il supposerait un doublement du rythme de réduction du déficit dans les trois ans qui viennent, alors même que les hypothèses de croissance et d’inflation sur lesquelles elle repose sont remises en question », écrit la Cour. En clair, le trou de la Sécu reste béant. Comme le précise le Figaro, il a été très légèrement comblé, de 3,1 milliards d’euros par rapport à 2012… ce qui représente un effort de moins de 1 % sur les 330 milliards de dépenses !


La Cour des comptes pointe notamment du doigt les dépenses d'assurance maladie. C'est la branche au déficit le plus élevé et où il y a « des marges d'efficience très importantes ». Certes, l'objectif national des dépenses d'assurance maladie de 2013, l'Ondam, qui imposait une réduction de ces mêmes dépenses, a été respecté, mais la Cour des comptes reste sceptique. Pour elle, on ne peut pas y voir le « signe d'une maîtrise renforcée des dépenses ». Autrement dit, l'outil Ondam n'est pas à la hauteur des enjeux.


Cependant, les auteurs du rapport estiment que le retour à l'équilibre est possible, à condition de faire des réformes de structure. Cela signifie s'attaquer à notre hospitalo-centrisme, et donc notamment développer la chirurgie ambulatoire. Les économistes de la santé appellent de leurs vœux ces réformes de structure depuis des années...

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité