Publicité

QUESTION D'ACTU

Opérer sans ouvrir


  • Publié le 23.04.2012 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


A l’heure où la médecine française et ses acteurs sont souvent montrés du doigt, il est parfois utile de rappeler que notre savoir-faire s’exporte dans le monde entier et peut aussi sauver des milliers de vie, comme le rappelle Anne Prigent dans le Figaro. Le 16 avril 2002 à l’hôpital de Rouen, le Pr Alain Cribier réalisait une première mondiale en posant une valve cardiaque sans ouvrir le thorax. Les patients souffraient d’un rétrécissement aortique. Une maladie grave et évolutive : huit malades sur dix décèdent si on intervient pas dans les deux ans.
« Il s’agit, explique la journaliste, d’un épaississement fibreux et calcifié de la valve aortique elle joue le rôle de soupape entre le ventricule gauche et l’aorte. C’est par là que passe le sang lorsqu’il est éjecté du cœur. Lorsque la valve est endommagée, elle entrave le passage du sang. 
Faute de traitement, la seule solution est de remplacer cette valve. Pour cela, il faut ouvrir le thorax et installer une circulation extracorporelle pendant l’intervention. Une opération lourd que seuls les patients les plus robustes pouvaient envisager. Les autres mouraient. 

L’équipe du Pr Cribier a réussi mettre en place la valve à l’aide d’un cathéter introduit par l’artère fémorale. Une révolution thérapeutique puisque 50 000 malades ont déjà bénéficié d’une implantation transcutanée de  cette bioprothèse aortique.
En France, depuis 2008, précise le quotidien, 3500 personnes, âgées en moyenne de 82 ans, ont été implantées. Et depuis l’apparition de la technique, ce sont 30% des patients en plus qui sont traités, confirme un spécialiste. Autre avantage, elle est nettement moins coûteuse qu’une opération. Alors pourquoi ne pas l’étendre à l’ensemble des patients, demande la journaliste. Aussi prudent que brillant, le Pr Cribier répond en substance: attendons le résultat d’autres études comparant cette technique à la chirurgie cardiaque.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité