Publicité

QUESTION D'ACTU

Bébé secoué, séquelles assurées


  • Publié 15.09.2011 à 01h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le bébé pleure, celui qui s’en occupe perd patience, alors il agite le bébé pour tenter de le calmer. Ce geste effectué de manière impulsive peut entraîner de graves lésions cérébrales, susceptibles de causer la mort ou des handicaps lourds. Le syndrome du bébé secoué est encore insuffisamment connu du milieu médical et du public, écrit Sylvia Kerviel dans Le Monde. Un défaut d’information  qui a conduit la Société française de médecine physique et la Haute Autorité de Santé à définir des moyens d’actions pour aider les professionnels à faire le diagnostic et pour informer les parents. Interrogé par le quotidien, le Dr Cédric Grouchka de la HAS résume : « chacun sait qu’on ne laisse pas tomber un bébé de la table à langer. En revanche, les dangers à secouer un bébé ne sont pas encore intégrés.» 200 enfants, âgés majoritairement de 6 mois à un an et principalement des garçons, seraient victimes tous les ans de ce syndrome, indique le quotidien. Et la moitié des parents ayant déjà secoué leur enfant recommenceront.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité