Publicité

QUESTION D'ACTU

Des médecins notés par leurs patients


  • Publié 07.08.2014 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les médecins américains n’ont qu’à bien se tenir. Après les hôtels, les circuits touristiques ou les restaurants, les voilà sous le feu des critiques publiques des utilisateurs, c’est-à-dire leurs patients. De l’autre côté de l’Atlantique fleurissent des sites qui permettent aux internautes de partager une appréciation sur leur praticien.
« Que cela leur plaise ou non, observe Adrien Renaud, sur le site spécialisé du Quotidien du médecin, les praticiens américains sont désormais bien obligés de faire avec ce nouveau mode d’expression de leurs patients, devenu massif ». Cette anesthésiste du Maryland en a fait les frais : « Fuyez ! Horrible. Étant donné son manque de connaissances, je suis surpris qu’elle soit dans le médical », commente un internaute sur le site rateMDs.com, l’un des plus prisés sur la toile. Depuis sa création en 2004, il a totalisé plus de deux millions d’avis.

Alors, la France va-t-elle céder à cette mode de l’évaluation subjective du corps médical ? Déjà, les services hospitaliers font l’objet de classements qui font régulièrement la Une des news magazines. Mais pour les médecins, c’est une autre affaire. Les sites pionniers qui se sont lancés dans l’aventure ont fermé boutique ou ne comptabilisent que peu de commentaires. « Il n’y a pas de marché », indique le Dr Jacques Lucas, vice-président de l’Ordre national des médecins au Quotidien du médecin. Il y aurait encore « une barrière culturelle » qui fait que « les médecins sont encore mis sur un piédestal », croit savoir le promoteur d’un site.

Selon le journaliste, la loi Informatique et libertés protègerait les praticiens du vox populi. « Une interprétation rigoriste de la législation permet à un médecin mal noté d’exiger la suppression des mauvais commentaires ». Difficile, dans ces conditions, de se lancer dans l’aventure.

Mais l’arrivée de nouveaux opérateurs sur le secteur de la santé pourrait modifier la donne. En encourageant leurs adhérents à consulter un médecin plutôt qu’un autre, les assureurs et les mutuelles vont s’engager dans une forme de notation du médecin mais, cette fois, sur des critères plus objectifs.

Permière diffusion : 28 avril 2014

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité