Publicité

QUESTION D'ACTU

Parfums : Bruxelles s'attaque aux allergies


  • Publié 14.02.2014 à 10h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Les géants de la cosmétique ont tremblé. Un peu à l’image des agences de notation qui menacent de dégrader la note d’un pays pour ses mauvaises performances économiques, la Commission européenne s’est attaquée à l’industrie de la parfumerie. « Bruxelles vient de lancer un processus d’interdiction de certaines substances, qui va obliger les parfumeurs à revoir la composition de certaines de leurs fragances », explique le site du quotidien les Echos. Mais que l’on se rassure, Chanel pourra continuer à afficher dans le monde sa meilleure note : N°5.

1 % à 3 % de la population européenne est victime de réactions allergiques après utilisation de produits de beauté. Il y une dizaine d’années, déjà, les fabricants de parfum ont été contraints de signaler sur les étiquettes les 26 substances susceptibles de provoquer des allergies dès que leur proportion était supérieure à 0,01 %.

Plus récemment, une étude menée par la Comité pour la sécurité des consommateurs « avait provoqué  une vent de panique parmi les grands fabricants de parfums », rappelle le site des Echos, qui craignaient de devoir revoir la quasi-totalité de leurs fragances. Parmi les mesures envisagées, plafonner la concentration de 12 substances dont celles qui ont fait à la fois l’histoire de la parfumerie et l’identité des plus grandes marques.

Bruxelles a finalement succombé aux effluves des industriels. Trois ingrédients seulement jugement hautement allergènes (le synthétique HICC et deux essences naturelles extraites de mousses) seront interdits. A charge pour la maison Chanel de trouver la recette magique pour filtrer ces essences de mousse sans enlever la note boisée de son parfum.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité