• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Des consultations pré-conception pour les hommes


  • Publié le 06.12.2013 à 09h45
  • |
  • |
  • |
  • |


La grossesse ne s’envisage plus sur 9 mois, mais sur 12. Si la durée de la gestation, elle, n’a pas varié, la médecine incite aujourd’hui les femmes à surveiller leur hygiène de vie bien avant le début de la grossesse. Ainsi, le poids, la consommation de tabac, d’alcool, les habitudes alimentaires ou encore le niveau de stress ou l’activité physique sont à prendre en considération avant même la conception. Et ces conseils résonnent parfois comme des injonctions alourdissant un peu plus le fardeau qui pèse sur les épaules de la femme. 
Et les futurs papas dans tout ça ? Peuvent-ils continuer à manger des chips sur leur canapé en buvant de la bière devant un match de foot ?
Les auteurs d’une étude, publiée dans le journal Gender and Society et relayée par le site Slate, soulignent que l'hyper-attention portée au corps des femmes avant et pendant la reproduction a mené à un manque de recherches sur la contribution masculine à la conception. Or, pour Rene Almeling (université de Yale, Etats-Unis) et Miranda Waggoner (université de Princeton, Etats-Unis), la cause est entendue : « Hommes et femmes contribuent de façon égale à la reproduction ».
Mais dans les faits, il en va tout autrement. La seule situation où la santé pré-conceptionnelle des hommes est examinée, précisent les auteurs, est en cas de don à une banque de sperme, où la semence masculine est scrutée comme nulle part ailleurs.

Et pourtant, plusieurs études démontrent l’influence des hommes dans la conception. Les excès de tabac, d’alcool peuvent « endommager l’ADN des spermatozoïdes », rappelle la journaliste Jessie Grose. L’âge du père influe sur sa progéniture. Depuis 2004, le Centre pour le contrôle des maladies et la prévention (CDC) a recommandé aux personnes des deux sexes qui envisagent d'avoir un enfant de surveiller leur santé de plus près, relatent les chercheurs. Pour eux, les médecins devraient aborder cette question lors des consultations avec les hommes de la même façon que les gynécologues le font avec les femmes. Et ces visites « pré-conception » devraient être remboursées. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité