Publicité

QUESTION D'ACTU

Feu vert pour les maisons de naissance


  • Publié 29.11.2013 à 09h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Accoucher sans être hospitalisée, limiter la médicalisation de cette intervention, donner une dimension plus humaine à cet acte, 10 % des 800.000 Françaises qui, chaque année, mettent au monde un enfant sont très attachées à ces valeurs. Autorisées dans de nombreux pays comme l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne, rappelle le magazine l’Express, les maisons de naissance étaient interdites jusqu’à présent en France au nom de la sécurité absolue. Mais en réalité, une grande majorité des accouchements se passent de manière naturelle.
Après plusieurs années de combat menées par les défenseurs de cette cause, les parlementaires ont adopté ce 28 novembre un texte prévoyant l’expérimentation des maisons de naissance pour une durée de cinq ans. « Nous sommes parfois allés trop loin dans la technicisation et la médicalisation des accouchements, sans résultats suffisamment probants, puisque la France occupe le 17e rang européen en termes de mortalité néonatale », a rappelé la ministre de la Santé, qui s’en est remise à « la sagesse bienveillante » du Parlement.

Dans les faits, ces nouvelles structures seront adossées à des maternités et proposées à des femmes qui ne souffrent pas de pathologie particulière (diabète, hypertension, etc) et dont la grossesse ne présente pas de complications. Le suivi et l’accouchement seront assurés par une ou deux sages-femmes, ce qui exclut la possibilité de recourir à une péridurale. Bien sûr, à tout moment, une prise en charge hospitalière peut être engagée.

Deux projets devraient démarrer rapidement en région parisienne. D’autres maisons pilotes sont prévues pour répondre aux attentes des futures mamans. Et peut-être à celles des sages-femmes qui se battent pour que leurs compétences soient mieux reconnues.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité