Publicité

QUESTION D'ACTU

Les généralistes payés en tiers payant


  • Publié 23.09.2013 à 09h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans un peu plus de trois ans, tous les Français qui ont une mutuelle ne débourseront plus un centime en allant consulter leur médecin généraliste en secteur 1. Le tiers payant généralisé, c’est la mesure phare annoncée ce matin par Marisol Touraine dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale de santé. Dans Libération, la ministre de la Santé évoque un système de soins qui « a vieilli », générateur de « grandes inégalités », un « parcours du combattant » des patients pour justifier cette relance sanitaire. « Rendez-vous compte, illustre-t-elle, d’un bout à l’autre de la ligne 13 du métro parisien, l’écart d’espérance de vie est de plus de deux ans ! »

Et Marisol Touraine compte bien ouvrir plusieurs chantiers pour « refonder notre système de santé » : une médecine de parcours, la relance du dossier médical, notamment pour les personnes âgées et les malades chroniques, une base de données sur les médicaments accessibles à tous, et enfin, la dispense d’avance de frais chez le généraliste.

Si le syndicat des généralistes, MG France, a accueilli favorablement cette mesure, d’autres dénoncent déjà « le carcan épouvantable » qu’elle va générer. « Si vous supprimez les caisses dans un supermarché, la consommation explose ! », commente le Dr Michel Chassang, président de l’un des principaux syndicats de médecins (Csmf). En clair, à l’heure où l’Assurance maladie s’enfonce un peu plus dans le déficit, ce tiers payant rime avec gratuité et inflation du nombre de consultations.

D’autres médecins redoutent que, au moment où il est question de valoriser l’acte du généraliste, cette disposition aille plutôt dans le sens d’une banalisation.

Et les principaux intéressés, les patients ? Comment ne pas saluer une mesure qui allège cette contrainte financière, surtout pour les plus faibles. Reste à savoir si le poids financier qui les empêche de consulter un médecin s’exerce chez le généraliste, ou plutôt chez le spécialiste ou lors d’une hospitalisation prolongée. Dans ce cas, cette avancée ressemblera à un trompe-l’œil.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité