Publicité

QUESTION D'ACTU

Budget : la santé à la diète


  • Publié 19.07.2013 à 10h37
  • |
  • |
  • |
  • |


La santé n’échappera au régime de rigueur que le gouvernement s’apprête à reconduire pour 2014. L’an prochain, les dépenses de santé remboursées par la Sécurité sociale ne devront progresser que de 2,4 %, croit savoir le journal Les Echos. « Cet effort, que le gouvernement juge nécessaire pour contenir le déficit de l’assurance maladie, est à première vue historique », commente le journaliste Vincent Collen.
En clair, la Sécurité sociale devra trouver 2,5 milliards d’économie pour contenir l’évolution spontanée des dépenses, liée au vieillissement de la population, à la prise en charge des maladies chroniques et aux effets du progrès médical. Pour y parvenir, les mesures d’économie, elles, ne brillent pas par leur caractère innovant : baisse des prix des médicaments et des tarifs des biologistes et des radiologues, et, pour l’hôpital, des restructurations hospitalières.

« C’est un effort qui est parfaitement à notre portée », indique au quotidien un conseiller gouvernemental. Il est vrai que, pour établir ce taux à 2,4 %, le gouvernement s’est fixé sur la tendance des 3 dernières années : les dépenses effectives ont été à chaque fois inférieures aux objectifs fixés par la loi. Dernier argument avancé, le chômage plombe les recettes de la Sécurité sociale. Du coup, le trou de la sécu se creuse à nouveau et devrait atteindre 8 milliards d’euros en 2013.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité