Publicité

QUESTION D'ACTU

Alerte à l'ambroisie en Rhône-Alpes


  • Publié 20.06.2013 à 10h35
  • |
  • |
  • |
  • |


« C’est une bombe à retardement, réglée pour se déclencher au mois d’août ». Dans le journal La Croix, le journaliste Bénévent Tosseri n’y va pas par quatre chemins. L’ambroisie, ce petit végétal qui borde nos sentiers de campagne, constitue en été une réelle menace pour notre santé. Les milliards de grains de pollen libérés dans l’atmosphère se logent dans l’appareil respiratoire. Responsable à l’Agence régionale de santé (Ars) Rhône-Alpes, Marie-Agnès Chapgier-Laboissière confirme : « Cela rend des conjonctivites plus graves, des rhinites plus gênantes et cela cause des trachéites et des crises d’asthme ». C’est dans la vallée du Rhône que la plante est la plus répandue. Dans ces zones particulièrement infestées, 17 % de la population souffre d’allergies, précise le quotidien.

A la veille de la journée internationale de lutte contre l’ambroisie qui se tiendra ce samedi, la mobilisation générale est lancée. En avril dernier, un comité parlementaire réclamait que « tout occupant légal d’une parcelle » soit contraint d’arracher le végétal avant la floraison. La seule façon, explique le député UMP de l’Isère, Alain Moyne-Bressand, de désamorcer cette machine infernale.

Même si la perspective d’éradication s’éloigne, les « chasseurs de l’ambroisie » comptent sur des arrachages massifs pour endiguer son développement. Et font valoir deux arguments. Les effets de l’ambroisie coûtent entre 12 et 20 millions par an à l’assurance maladie pour la seule région Rhône-Alpes. Des plants ont été découverts en Île-deFrance. Pour Marie-Agnès Chapgier-Laboissière, c’est une chance. « Cela peut permettre une mobilisation générale sur le sujet ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité