Publicité

QUESTION D'ACTU

3000 prothèses de hanche détruites


  • Publié 28.05.2013 à 09h48
  • |
  • |
  • |
  • |


L’entreprise de prothèses Ceraver est de nouveau dans le collimateur. Le 2 avril dernier, l’Agence nationale de sécurité des médicaments (Ansm) découvrait chez le deuxième fabricant français des prothèses de hanche non certifiées CE. 650 modèles de ce type avaient été posés sur des patients. Une 2ème descente réalisée il y a quelques jours, révèle le Parisien, a permis aux enquêteurs de l’Ansm d’identifier des prothèses de genou de la gamme Ceragyr non certifiées CE. Une cinquantaine de patients opérés dans les hôpitaux seraient porteurs de ce dispositif médical. Cette fois, c’est la direction de la société qui a prévenu l’Ansm alors qu’elle avait assuré dans un premier temps que les autres productions étaient conformes, précise le quotidien.

Lors de cette dernière intervention, 3000 prothèses de hanche et de cotyles rapatriées des hôpitaux auraient été détruites sous contrôle d’huissier. De plus, les enquêteurs auraient saisi des documents tendant à prouver que des cotyles de hanche à biorevêtement auraient été implantés chez 4 patients sans avoir satisfait aux essais cliniques.

De son côté, ajoute la journal, la justice va tenter de comprendre comment des chirurgiens ont pu poser des dispositifs médicaux sans marquage CE. L’affaire des prothèses Ceraver ne fait que commencer. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité