Publicité

QUESTION D'ACTU

Fumer en voiture avec des enfants: un sénateur dit non


  • Publié 26.03.2013 à 08h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Yannick Vaugrenard est un partisan de la « pédagogie forte ». Aujourd’hui, nous apprend Pierre Bienvault dans le journal La Croix, ce sénateur socialiste de Loire-Atlantique compte interpeller le ministre de la Santé en séance plénière. Trop de parents exposent leurs enfants au tabagisme passif dans leur voiture, va-t-il expliquer en substance. Et, selon l’élu, la responsabilisation montre ses limites. Alors, faut-il interdire la cigarette en voiture au mépris des libertés individuelles ? La voiture ne serait-elle pas un lieu privé ? « On oblige bien les conducteurs à y mettre leur ceinture ou à ne pas boire », réplique le sénateur.

Cette offensive, note le quotidien, n’est pas une action isolée. Les députés Denis Jacquat (UMP) et Jean-Louis Touraine (PS), auteurs d’un rapport sur le tabac, prônent une interdiction de fumer dans les enceintes sportives, y compris à l’extérieur. La Ligue contre le cancer va plus loin en suggérant de bannir la cigarette des jardins des parcs, ou des plages. Les villes de Cannes, Menton, Nice ou Ouistreham sont déjà passées à l’acte. Pour les aires de jeux, note le journal, deux communes Auxerre (Yonne) et Cornimont (Vosges) ont prié les fumeurs d’écraser leurs mégots avant d’entrer.
A l’image de New-York qui, depuis 2011, a interdit la cigarette dans les 1700 parcs de la ville, Paris réfléchit à « des espaces sans tabac ». Il nous semble que, dans un premier temps, cette mesure pourrait être intéressante dans les espaces réservés aux enfants », admettent les responsables santé de la mairie.

Cette nouvelle croisade contre la cigarette à l’air libre ne s’appuie pas sur l’argument des dangers du tabagisme passif. Les tabacologues reconnaissent, eux-mêmes, que la question ne se pose pas en ces termes. En fait, la volonté est surtout de « dénormaliser » l’image du tabac.      « Le but, explique, Emmanuelle Béguinot, directrice du Comité national contre le tabagisme, est que fumer devienne l’exception, que cela ne soit plus un acte normal et banal ».

A New-York, toutes les mesures de restriction de l’usage du tabac  adoptées ont donné des résultats spectaculaires : le taux de fumeurs des habitants est passé de 21,5% en 2002 à 14,8% en 2011. Mais, depuis 2007, le pourcentage des jeunes fumeurs reste inchangé, à 8,5%.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité