Publicité

QUESTION D'ACTU

Vaccination obligatoire : 200 médecins soutiennent Agnès Buzyn


  • Publié 29.06.2017 à 09h40
  • |
  • |
  • |
  • |


En cette période de pré-vacances, les médecins ne savent plus où donner la tête. Non pas pour boucler leur valise, mais pour prendre position sur des sujets de santé qui agitent la société.
Il y a ceux qui signent des pétitions pour défendre l’avis du comité d’éthique en faveur de l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, et d’autres qui apposent leur paraphe pour soutenir la ministre de la Santé. Au risque d’apparaître comme des pros de la pétition, certains défendent les deux causes avec la même conviction.

Deux cents grands noms de la médecine hospitalière et d’éminents responsables de la santé publique ont donc choisi Le Parisien pour se prononcer en faveur de l’élargissement de l’obligation vaccinale à 11 pathologies. Le 16 juin, dans ce même quotidien, Agnès Buzyn envisageait cette hypothèse. Selon des informations recueillies par Pourquoidocteur, la ministre a confirmé ces derniers jours à plusieurs interlocuteurs qu’une décision serait prise rapidement dans ce sens.
« Voilà enfin un ministre de la Santé qui définit un cap clair », explique dans les colonnes du journal l’un des signataires, le Pr François Chast, chef de pharmacie clinique à l’Hôtel-Dieu (Paris).

« Mais pourquoi vouloir monter au créneau sur ce sujet des plus sensibles ? », s’interroge le journaliste Marc Payet. « Nous sommes atterrés de voir que 41 % des Français disent se méfier de la vaccination. Il est urgent de combattre les discours des lobbys antiscientifiques et anti-vaccination qui jouent sur la peur. Ils ne démontrent rien, et s'appuient sur quelques très rares effets secondaires pour discréditer des vaccins qui sauvent des millions de vies », répond le Pr Chast.

Dans leur texte, les médecins insistent sur la recrudescence de certaines maladies. « Parce que les vaccins sont bien tolérés, ajoutent-ils, et que toutes les études internationales ont permis d’infirmer les allégations de maladies auto-immunes, neurologiques ou musculaires prétendument induites par les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la coqueluche, l’hépatite B, les infections dues au pneumocoque, à haemophilus influenzae, et au méningocoque C ».

Dans ce plaidoyer scientifique, les signataires oublient un détail. En matière de vaccination, les médecins sont loin d’être des références, sur la vaccination contre la grippe notamment. D’ailleurs, dans l’entretien accordé au Parisien, Agnès Buzyn leur avait fait remarquer !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Retrouvez l'Invité santé avec le Pr Alain Fischer
diffusée le 24 février 2017

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité