Publicité

QUESTION D'ACTU

Bronzage : une nouvelle molécule permettrait d'éviter le soleil


  • Publié 14.06.2017 à 09h42
  • |
  • |
  • |
  • |


La recherche s’intéresse à tout, même à nos problèmes de bronzage. On apprend en effet sur le site de RTL, qu’une équipe de scientifiques américains serait en bonne voie dans le développement… d’un auto-bronzant ! Un travail de recherche qui a vu le jour à la suite d’une publication dans la prestigieuse revue scientifique Nature, en 2006.

A l’époque, une étude avait mis en évidence les capacités d’une molécule, la forskoline, à brunir la peau de souris rousses, en agissant directement sur les cellules productrices de pigments, les mélanocytes. Problème, expliquent les chercheurs, cette molécule ne pénétrait pas la peau humaine.

« Dix plus tard, nous avons trouvé une solution avec une différente classe de molécules... plus petites et capables de passer à travers les lipides pour cibler un autre enzyme agissant sur le même mécanisme génétique de pigmentation de la peau », explique David Fisher, auteur de ces travaux. 

Actuellement, la plupart des produits sur le marché contiennent de la dihydroxyacétone (DHA), qui interagit avec les acides aminés de la peau pour la faire hâler. Mais, malgré des progrès notables, il persiste dans certains produits une odeur pas toujours agréable, et à moins d’avoir le geste expert, des traces peuvent apparaître.

Des soucis qui pourraient être en partie résolus si des produits à base de forskoline étaient commercialisés. Mais le chemin va être long. Les chercheurs, s’ils semblent très enthousiastes, n’ont pour l’heure pas encore vérifié l’innocuité de la molécule chez l’homme.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité