Publicité

QUESTION D'ACTU

Hôpital de Senlis : menace de démission de vingt médecins


  • Publié 13.02.2017 à 09h23
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une nouvelle affaire qui matérialise le malaise à l’hôpital : une réorganisation territoriale sur fond de dialogue de sourds entre l’administration et el corps médical. Selon Le Parisien, vingt médecins du centre hospitalier de Senlis (Oise) menacent de démissionner. Anesthésistes et urgentistes s’opposent au transfert du service de réanimation vers l’hôpital de Creil. Ce dernier disposerait alors de 15 lits de réanimation alors que Senlis bénéficierait « d’une nouvelle unité de 8 lits de surveillance continue », précise le quotidien.

Pourquoi dépenser 11 millions d’euros pour cette restructuration alors que le service de réanimation de Senlis est aux normes et présente un taux d’occupation des lits de 95 %, clament les médecins de cet hôpital. D’autant que, d’après eux, en rallongeant la durée du trajet, ce projet présenterait un danger pour les patients, notamment pour les victimes des accidents de la route qui se produisent sur l’autoroute A1.

Malgré cette grogne, Didier Saada, le directeur du Groupement des deux hôpitaux, se félicite dans un courrier que cette restructuration soit « le fruit d’un consensus » avec le corps médical. Faux, rétorquent les intéressés, qui brandissent la menace d’une démission en cas de blocage de la situation. Réponse ce lundi soir à l’issue d’une réunion entre les deux partis.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité