Publicité

QUESTION D'ACTU

Les médecins coincent sur les dépassements d'honoraires


  • Publié le 01.02.2013 à 09h57
  • |
  • |
  • |
  • |


Souvenez-vous, c’était en octobre dernier, toutes les caméras étaient braquées sur l’immeuble de la caisse nationale de l’assurance maladie et les journalistes attendaient, fébriles, la sortie de la fumée blanche. A l’intérieur, des négociations marathon entre les représentants des médecins et de la sécurité sociale pour fixer des sanctions en cas de dépassements d’honoraires abusifs. Au bout de 21 heures de discussion, la signature d’un texte qui ne convenait à aucun des partis mais qui permettait au ministre de la Santé d’annoncer que nous tenions là un accord historique.

Quatre mois plus tard, « Marisol Touraine peut souffler », remarque le Figaro, puisque « l’épineux dossier des dépassements d’honoraires est enfin clos ». Il  a été ra         tifié hier à l’issue d’une ultime réunion. Ouf ! Sauf que les représentants des principaux syndicats médicaux ne sont toujours pas d’accord. Ils « dénoncent la machine à sanctions ». Les médecins qui pratiqueront en moyenne des dépassements supérieurs à 150% du tarif de la sécurité sociale seront rappelés à l’ordre. Les praticiens pensaient, eux,  que ce taux ne serait qu’indicatif et qu’il serait noyé parmi d’autres critères. En un mot, qu’il ne serait jamais ou peu appliqué. Pas de chance, l’assurance maladie pense même élargir le dispositif aux 5% de médecins qui pratiquent les plus hauts tarifs de leur département, explique le quotidien.

Du coup, la CSMF, le principal syndicat de médecins, a demandé à ses adhérents de « faire obstacle aux sanctions éventuelles » qui seraient prononcées. Historique, non ?

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité